Les problèmes de thyroïde

De nos jours, les problèmes de thyroïde touchent 5% des femmes de plus de 40 ans et 18% quand elles approchent la soixantaine. Malgré une recrudescence due au nuage de Tchernobyl, ces pathologies ont toujours existé puisque la plus vieille médecine du monde originaire de Chine apportait déjà des solutions.

Un peu plus d'informations sur la thyroïde

La thyroïde, située à la base du cou, est la plus volumineuse des glandes endocrines. Elle sécrète des hormones, notamment la T3 (triiodothyronine) et la T4 (thyroxine) qui agissent aussi bien sur la gestion de l’énergie dans le corps que sur la régulation de la température et du rythme cardiaque ou les fonctions cérébrales. En cas de suractivité de la glande, on parlera d’hyperthyroïdie et à l’inverse, en cas de ralentissement, d’hypothyroïdie. Cette production d’hormones thyroïdiennes est stimulée par une autre hormone, la thyréostimuline (TSH), sécrétée par l’hypophyse. On détecte d’ailleurs les problèmes de thyroïde en mesurant le taux de TSH dans le sang. Même au tout début d’un dérèglement thyroïdien, le taux de TSH est souvent anormal. S’il est trop élevé, c’est une hypothyroïdie car l’hypophyse réagit au manque d’hormones en secrétant davantage de TSH pour tenter de stimuler la thyroïde. Et, à l’inverse, un taux de TSH bas annonce une hyperthyroïdie. Ces dérèglements peuvent être dus à une malformation fœtale, une carence en iode, certains médicaments ou traitements (chirurgie, radiothérapie …), aux grossesses successives, à la ménopause ou encore à un choc émotionnel … Dans tous les cas, en médecine traditionnelle chinoise (MTC), les problèmes de thyroïde sont associés à un dysfonctionnement du rein.

La thyroide et le rein

Il existe douze organes-entrailles en médecine traditionnelle chinoise qui interagissent les uns avec les autres. Chacun d’eux correspond à une fonction physique mais également émotionnelle. La thyroïde est toujours liée au rein car c’est l’organe-entraille qui la « gouverne ». Le rein est le moteur de tous les mouvements du corps, il régule sa température et maintient l’énergie vitale. Il régit les fonctions émotionnelles de la peur, l’angoisse, les phobies et la mémoire. Un vide de yin du rein est associé à l’hyperthyroïdie (insomnie, crainte de la chaleur, transpiration nocturne, perte de poids, soif permanente, irritabilité) et un vide du yang du rein à l’hypothyroïdie (apathie, hypersomnie, frilosité, transpiration spontanée, prise de poids, rétention d’eau).

Les autres organes

Trois autres organes sont impliqués :

  • Le foie, pour sa fonction émotionnelle liée à la colère, l’irritabilité et le stress.
  • La rate, pour sa gestion des « chairs », c’est à dire tout ce qui, dans le corps, structure et lie les différents éléments (organes, os…) entre eux et la digestion.
  • Le poumon, pour son rôle de gardien de la peau et du système immunitaire.

Ces organes agissent en binôme, entraînant certains symptômes associés aux problèmes de thyroïdes :

  • La liaison rein/rate : elle aura une incidence sur le métabolisme et la digestion. Le dysfonctionnement du rein provoque dans certains cas celui de la rate. Elle sera alors responsable de la mauvaise digestion, du manque d’appétit, d’une sensation de corps lourd et de la variation de poids (prise de poids en cas d’hypothyroïdie et perte pour l’hyperthyroïdie).
  • La liaison rein/poumon : toujours dû au rein, le dysfonctionnement du poumon sera notamment à l’origine des problèmes de transpiration associés aux pathologies thyroïdiennes en raison d’une ouverture trop importante des pores. Il sera d’ailleurs responsables de tous les écoulements excessifs des liquides organiques vers l’extérieur (urine, selles, flux nasal …), aggravant ainsi la perte de Qi et favorisant l’agitation mentale, les palpitations, la baisse des facultés intellectuelles et l’état d’introversion.
  • La liaison foie/rate : lors d’un choc émotionnel, le Qi du foie peut se bloquer, on dit alors que le fils foie se rebelle contre sa mère rate. Son énergie se met à circuler à contre-courant. La rate étant entravée dans sa fonction, elle fabrique des glaires qui, par l’énergie contraire du foie, vont remonter et former dans la gorge un goitre ou des nodules.

Le chemin de la guérison

Des taux anormaux de TSH, T3 ou T4, signes d’une dysfonction thyroïdienne, sont en médecine traditionnelle chinoise les révélateurs d’un blocage énergétique déjà installé depuis longtemps. Le but de la pharmacopée chinoise est de créer, grâce à des remèdes à base de plantes, un environnement favorable pour que la thyroïde fonctionne à nouveau normalement en traitant la partie psycho-émotionnelle et en fortifiant le terrain.

Le facteur psycho-émotionnel

Les troubles de la thyroïde sont souvent provoqués par un choc émotionnel qui peut bloquer l’énergie du foie, organe qui gère la colère, l’irritabilité, le stress et le deuil non fait. Dans le cas d’une hypothyroïdie au stade précoce, on peut observer une augmentation de la TSH sans que le niveau de T3 ou T4 ne varie. Ceci prouve que le dérèglement thyroïdien est bien d’origine hypophysaire, la stimulation excessive de l’hypophyse étant en fait le résultat d’un blocage du Qi du foie. Or le traumatisme aura d’autant plus d’impact chez un sujet ayant un terrain faible, c'est-à-dire un vide de rein important. Qu’il soit yin ou yang, ce vide offrira un milieu propice au développement des affections de la thyroïde dues aux troubles psycho-émotionnels. Un sujet ayant un vide de yin du rein ira plutôt vers une hyperthyroïdie, alors qu’un vide du yang du rein entraînera plutôt une hypothyroïdie.

Les blocages énergétiques

L’énergie vitale, appelée Qi, se déplace dans le corps en empruntant des canaux, les méridiens. Le Qi se divise en deux types d’énergie, le yin et le yang, qui s’opposent dans leur principe et se complètent dans leurs manifestations. Si l’énergie yang exprime ce qui est actif, rapide, masculin, sec, dur, l’énergie yin représente ce qui est passif, lent, matériel, mou, humide. Le yin est la matière et le yang ce qui l’anime. Si le Qi se bloque à certains endroits, notamment lors d’un choc émotionnel, l’énergie peut alors stagner dans un trop-plein (de yin ou de yang) ou, à l’inverse, laisser passer trop d’énergie, créant ainsi un vide (de yin ou de yang). Ces dysfonctionnements dans la circulation de l’énergie sont toujours à l’origine des troubles et des pathologies.

Le traitement

Le but des traitements en médecine traditionnelle chinoise est donc de tonifier le rein (yin pour l’hyperthyroïdie et yang pour l’hypothyroïdie), débloquer l’énergie du foie, nourrir le sang pour lui redonner une meilleure qualité, dissoudre les mucosités pour les nodules et les goitres, tonifier le yin ou le yang de la rate, et enfin tonifier le yin ou le yang du poumon.

Il existe trois formules en médecine traditionnelle chinoise :

  • En cas d’hyperthyroïdie, prendre Hyperthyrocalm (composé de ginseng, liriope, rehmannia, jujubier, graines de chanvre, cannelier) qui travaille sur le vide d’énergie du rein et du sang.
  • En cas d’hypothyroïdie, prendre Hypothyrocalm (composé de pivoine, aconit, plantain, igname, évodie) qui travaille sur le vide du yang du rein et de la rate.
  • En cas de goitre ou de nodules, prendre Noducalm (composé de plantain, livèche, atractylode, souchet, jujubier, mandarine, angélique) qui va traiter l’accumulation de mucosités et le vide de Qi de la rate et du rein.

Ces traitements sont à suivre de trois à six mois à raison de 4 gélules par jour, à ne jamais prendre le soir.

Rendez-vous sur le site des Laboratoires Bimont pour plus d'informations sur les produits : http://www.laboratoiresbimont.fr/

Les problèmes de thyroïde
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

12 commentaires sur “Les problèmes de thyroïde

Répondre à Bertrand Bimont - Tendance Santé Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Soizic

    Bonjour…
    C’est avec une attention soutenue que j’ai pris connaissance du texte ci-dessus concernant l’hypothyroïdie pour laquelle je suis actuellement en traitement (ainsi que mon époux). Ce que vous conseillez semble intéressant, or, dans mon cas, je n’ai plus cette glande, qui a totalement disparu, on ne sait comment (révélé à l’échographie), nul n’a su me renseigner à ce sujet ! De ce fait, la régularisation par voie médicamenteuse est très aléatoire. Nul n’ignore que les effets « nucléaires » en sont une des causes et donc, tout ce qui est sur terre s’en trouve plus ou moins touché… Existe-il seulement une seule verdure qui n’ait pas été atteinte ? J’en doute fort… Peut-être que pour des personnes moins atteintes où décelées suffisamment à temps peuvent-elles en obtenir quelques effets bénéfiques ? Quant à moi, j’avance donc, cahin-caha sans trop d’illusions…
    Cordialement…

    Répondre
  2. Mme LE PABIC

    Bonjour Monsieur,
    Merci de ces excellentes explications. Je souffre d’hypothyroïdie depuis plusieurs années, maladie qui me « pourrit » la vie. Je ne prends pas de Lévothyrox mais un médicament à base de plantes (Contrôle T de chez Oligosanté) et ai suivi un traitement en acupuncture qui m’a bien amélioré, mais je n’avais jamais eu d’explications, en médecine chinoise, sur le processus de dérèglement ni comment fonctionnait le traitement.
    En prenant conscience du déroulement de la pathologie de cette maladie dans son intégralité cela me permettra certainement de beaucoup mieux la gérer. Je vais parler de la pharmacopée chinoise que vous conseillez à mon acupuncteur et reviendrai vers vous pour en commander.

    Répondre
  3. Michèle Caillat-Grenier

    Cher Docteur merci pour votre travail passionnant. Je crois que je tiens par vos explications l’origine de mes troubles. Puis- je commander » hypothyrocalm » et » vitalité source » sans avis médical, me reconnaissant dans les troubles que soignent ces deux complèments alimentaires? Merci beaucoup

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Je vous remercie pour la lecture de cet article. Concernant Vitalité Source, vous pouvez le commander sans avis médical. Concernant Hypothyrocalm, je vous conseille d’en parler avec votre médecin et de voir en même temps un thérapeute spécialisé en médecine chinoise (idéalement en pharmacopée chinoise) afin qu’il vous aide à réaliser cette transition. Les troubles de la thyroïde ne sont pas anodins. IL est toujours mieux d’avoir un avis médical même si nos compléments se prennent sans ordonnance… Bonne journée.

      Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Je ne peux vous dire cela, c’est au médecin de voir si cela est adapté à votre cas ou pas. Toutefois, vous pouvez prendre Hypothyrocalm en même temps, il n’y a pas de contre-indications. Certaines personnes arrêtent à terme le Levothyrox.

      Répondre
  4. DEBECHE Hocine

    salut.;
    voici un cas réel, ma femme est touchée par une augmentation de la tension artérielle uniquement le soir (avec le couché du soleil quelque soit la saison), et elle dure entre trois a quatre heures puis elle stabilise a la normale,
    je vous informe que ma femme prend du AMLOR 5 mg e matin. Les fréquences de la tension artérielle entre 6 et 8 fois par mois;
    elle pratique un régime alimentaire saint,
    le matin est toujours stable même un peu faible;
    les analyses n’ont rien décelés;
    reste peut etre l’aspect psychologique , émotionnel, et peut être due a un choc psychologique …………………. QUI EST RESPONSABLE DU DÉRÈGLEMENTENT DE LA THYROÏDE UNIQUEMENT T LE SOIR, ou autre organe vitale qui secrète des hormones spécifiques le soir;
    merci, j’attends vous explication a ce problème particulier,

    Répondre
  5. Papaya Catherine

    Bonjour et merci oui votre explication est claire dès que possible je commande hypothyrocalm et prend rendez-vous avec un praticien de médecine chinoise . Merci beaucoup

    Répondre
  6. Cinna

    Bonjour,
    j’ai une thyroïdite d’Hashimoto avec un goitre. J’ai également la maladie coeliaque et ne consomme donc pas de gluten et très peu de laitages.
    J’ai très peu de symptômes associés à l’hypothyroïdie (pas de prise de poids, peu de troubles de l’humeur, simplement un peu de frilosité passagère et parfois des troubles du sommeil). Je ne prends donc pas de Levothyrox.
    Puis-je prendre noducalm et/ou hypothyrocalm?
    En vous remerciant pour votre réponse et votre site très intéressant.

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Si vous n’avez pas de symptômes liés à votre hypothyroïdie, je vous conseillerai plutôt de prendre Vitalité Source pour tonifier le rein. Vous pouvez l’accompagner de Infiniment Perle.
      Pour votre goitre, vous pouvez prendre Noduclam, il n’y a pas de contre-indications entre les produits. Je vous remercie pour votre lecture. Bien à vous.

      Répondre
  7. Anonyme

    bonjour,
    je suis en hyperthyroïdie avec quelques nodules suite à un choc émotionnel? est-ce que je peux prendre du Hyperthyrocalm et en même temps du noducalm.
    Ou je peux procurer ces 2 traitements en bonne qualité.
    merci de me répondre par retour de mail.

    Répondre