Tradition quand tu nous tiens

Depuis quelques temps nous recevons régulièrement des appels de « docteur » ou « professeur » en médecine traditionnelle chinoise de l’université X ou Y, qui « s’insurgent » contre notre calendrier des 5 saisons. D’après ces prestigieux personnages nous sommes dans l’erreur, nous nous trompons, nous sommes des incompétents, s’en suivent des menaces ou de bonnes « leçons de médecine chinoise », une volée de noms d’oiseaux en nous spécifiant qu’ils ont le savoir et donc raison. Je n’ai rien contre la critique ou le débat, rien contre les titres honorifiques ou pas… J’ai plus de mal avec une attitude hautaine, fermée, et irrespectueuse et des volées de bois verts sur mes collaborateurs, moi je m’y suis habitué, eux ne le mérite pas, mais revenons aux faits.

Notre calendrier qui ne correspond pas à celui de la médecine traditionnelle chinoise.

C’est une évidence !!!!! Nous le spécifions depuis 4 ans sur tous nos écrits!!!!!!!

Et pourquoi ???? Car depuis des années j ‘applique une simple théorie : adapter la médecine traditionnelle chinoise à notre mode occidental.

Le précepte « mange le fruit de ta saison et de ta région « est la règle d’or dans cette vision d’adaptation.

Quelles sont donc ces différences ????

  • La médecine traditionnelle chinoise se base sur un calendrier lunaire
  • Le notre est solaire.
  • Le jour de l’an chinois est donc variable chaque année (aux environs du mois de février)
  • Le notre est fixe et débute le 1 janvier.
  • Le terroir chinois est différent et soumis à un climat plutôt humide (voir chaud).
  • Le notre est continental et sec.
  • La couleur de peau en Chine (jaune) est liée à l’organe Rate/Estomac
  • Notre peau blanche est liée à l’organe Poumon/Gros intestin.

Toutes ces différences m’ont conforté dans l’élaboration de ce calendrier adapté de la médecine chinoise. Nous concevons donc des compléments issus de la pharmacopée chinoise et « adaptés à notre mode de vie occidental «.

J’aime l’univers de cette médecine où l’ouverture d’esprit, la tolérance, l’empathie, l’éveil sont de mises, mais où tradition ou traditionnel ne doit pas être synonyme de conservatisme extrémiste. Cette médecine si riche et si ouverte dans sa vision et son application, ne peut être portée par de grands penseurs « titrés » mais incapables de laisser l’évolution, le modernisme voir l’innovation envahir « leur Monde » où seul « leur grand savoir » doit s’appliquer.

Rebelle !!!! Oui sans doute, surtout je ne suis pas dogmatisé, et je reste un libre penseur. Je vais continuer à assumer mes convictions, ma vision de cette médecine chinoise qui, si elle évolue, si elle s’adapte n’en est pas pour autant dénaturée. Et je continuerai à combattre la suffisance, le mépris et les grandes leçons que nous donnent parfois quelques individus au titre pompeux (heureusement ce n’est pas une généralité) car un titre si glorieux soit-il n’est pas à mes yeux ni synonyme de respect, de compétences ou de qualités humaines nécessaires à la pratique et la compréhension de cette magnifique médecine.

Copyright 2015 LABORATOIRES BIMONT Tous droits réservés.

Tradition quand tu nous tiens
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

10 commentaires sur “Tradition quand tu nous tiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Christine Clique

    Petit détail, vous dites :
    La couleur de peau en Chine (jaune) est liée à l’organe Rate/Estomac
    Notre peau blanche est liée à l’organe Poumon/Gros intestin.
    Que dire alors des personnes d’autres couleurs de peau (noire, par exemple) ?

    Répondre
  2. Pignon

    Bravo pour votre article
    je trouve intelligent de reporter le mode Oriental aux modes de vie,
    physiologie de l’occident.

    Je vous suis à fond.

    Cordialement

    Répondre
  3. DSéjean

    Bonjour,
    Les différences entre les traditions ancestrales orientales et les pratiques occidentales se complètent. Elles offrent le meilleur des soins, dans le sens large du terme qui dépasse l’aspect médical, de prendre soin.
    Cela s’appelle le bien-être pour soi et pour les autres, quels que soient les origines, âges, styles de vie… Que l’on soit rural ou citadin, animal à deux ou quatre pattes, femme ou homme. Tout être vivant ressent le besoin d’être bien. Merci de nous apporter votre vision.

    Répondre
  4. natbal

    Quelle belle leçon d’argumentation ! Vous avez à mon sens tout à fait raison de défendre votre point de vue qui est celui d’un « libre penseur » qui adapte les principes de MTC à notre mode de vie occidental. On ne peut comparer que ce qui est comparable! Or, on le voit bien, notre calendrier est bien différent du calendrier chinois. Je vous félicite pour votre travail d’adaptation à notre environnement et pour votre pensée ouverte et pragmatique. Bonnes avancées !

    Répondre