Un mal de saison : le rhume des foins

Un mal de saison : le rhume des foins

Environ 30% de la population souffre, chaque année, du rhume des foins. Alors que la médecine allopathique est aujourd’hui incapable de traiter ce problème à long terme, la médecine traditionnelle chinoise y parvient en centrant son action thérapeutique sur le foie et le poumon, selon la saison. Et propose à la fois un traitement d’attaque et un traitement de printemps … pour l’automne prochain.

Médecine allopathique / Médecine chinoise

La médecine conventionnelle a choisi, pour combattre le rhume des foins, de pratiquer la désensibilisation (des années de galères pour 50% d’efficacité, c’est cher payé !) ou d’employer les corticoïdes à profusion ce qui ne fait que reporter le problème.

En médecine traditionnelle chinoise, le raisonnement thérapeutique est lié à la saisonnalité de ce type d’allergie. Pour les thérapeutes chinois, ce n’est pas un hasard si ce type de problèmatique apparaît au printemps ou en automne, deux saisons opposées.

Les symptômes

  • Le printemps est énergiquement lié au foie (qui filtre et stocke le sang et dont l’organe extérieur est l’œil). Le rhume des foins de printemps se manifestera donc principalement par l’irritation oculaire, la conjonctivite, des éternuements, de légers écoulements nasaux. Des troubles dermatologiques (dartres, psoriasis) et un soupçon d’irritabilité (émotion liée au foie) seront décelables.
  • L’automne est énergétiquement lié au poumon. Le rhume des foins d’automne se manifestera donc plutôt par des écoulements nasaux suivis d’éternuements accompagnés quelques fois d’irritation oculaire. Le sentiment de mélancolie (sentiment lié au poumon) peut être présente.

Le coup de pouce de la pharmacopée chinoise

  • Yu Ping Feng San Wan rééquilibre l'énergie défensive de votre corps.(wei qi, cette énergie permet de protéger l'organisme des attaques extérieures). Il vous protègera contre les allergies, le rhume des foins, l'aversion pour les courants d'air et la poussière. Son principe en médecine chinoise tonifie le QI, consolide le biao, restreint la transpiration.

Pour retrouver Yu Ping Feng, rendez vous sur le site des Laboratoires Bimont : http://www.laboratoiresbimont.fr/yu-ping-feng-pian_372.68.htm

  • Xiao Yao va avoir une action principalement sur le foie pour aider à le nettoyer, mais il va aussi nourrir le sang et tonifier la rate.

Pour retrouver le complément Xiao Yao, rendez-vous sur le site des Laboratoires Bimont : http://www.laboratoiresbimont.fr/xiao-yao-pian_371.68.htm

Copyright 2015 LABORATOIRES BIMONT Tous droits réservés.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

2 commentaires sur “Un mal de saison : le rhume des foins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Baudouin Labrique

    Cet article est mis en lien dans la Newsletter du 21 mars dernier (2017) sous le titre : « Allergies : la cause est en vous…! ».

    Ce titre laisserait à penser que l’origine des allergies est donc endogène et pas exogène (la prétendue faute aux allergènes), ce qui pourrait donc indiquer qu’elle est psychologique. Hors, alors que cet aspect me semble incontournable notamment dans la survenance des allergies (voir plus bas), on n’en pipe pas mot dans cet article !
    Par contre, on fait référence notamment à la pharmacopée chinoise (ce qui est donc une vision dogmatiquement allopathique, car prétendant sinon guérir du moins soulager de tels maux exclusivement par des apports extérieurs et matériels !

    J’ai écrit à Monsieur Bimont et en retour, Maud m’écrit de sa part :
    « Nous vous remercions pour votre lecture attentive des articles de Bertrand Bimont. Votre message lui a bien été transféré. Votre commentaire est tout à fait juste et votre article très intéressant. Malheureusement, nous ne pouvions évoquer toutes les facettes du déclenchement des allergies. L’aspect psychologique aurait nécessité un autre article/newsletter.
    Je vous invite, si vous le souhaitez, à ré-écrire votre commentaire en dessous de l’article sur les allergies, afin d’en faire bénéficier nos lecteurs ».

    Je voudrais encore souligner que l’aspect psychologique n’est pas qu’une facette de la problématique mais la cause sine qua non. Pour faire suite à l’invitation de Maud, voici ce que j’avais envoyé à M. Bimont :

    Suivant mon observation sur le terrain psychothérapeutique, il manque un niveau et en plus tout en amont dans votre échelle des explications concernant les allergies : le psychisme
    cf. mon analyse : http://www.retrouversonnord.be/allergie.htm (« Les allergènes ont bon dos ! »).
    (Avec des exemples de cas vécus ).

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Comme répondu par email, votre commentaire est tout à fait juste. Cependant, en médecine chinoise, l’allergie vient d’un déséquilibre interne, celui-ci peut être d’origine énergétique ou émotionnelle, les organes et le corps tout entier n’étant pas indépendants de l’esprit et des émotions, mais intrinsèquement liés.
      Même si nous ne partageons pas exactement le même point de vue, merci pour votre réaction, c’est toujours intéressant d’avoir des réponses construites et des témoignages. Bien à vous.

      Répondre