Contre les maux de l’hiver, pratiquez l’acupression ! #1

auto-massage

Avec une expérience accumulée de plus de 3000 années de pratique, la digitopressure ou acupression ou encore acupuncture sans aiguilles représente une manière efficace de soigner certains troubles. Simple à apprendre, sans effets secondaires, applicable à différents déséquilibres énergétiques, vous avez tout intérêt à connaître certains gestes !

Les méridiens et la circulation du Qi

Notre corps est parcouru par 14 méridiens qui permettent la circulation de notre énergie vitale (Qi). Chaque méridien est relié à un organe (viscère yin) ou une entraille (viscère yang). Le long de ces méridiens, sont situés des « points d’acupuncture » dont la stimulation, que ce soit à travers des aiguilles, une pression manuelle ou l’apposition des moxas (bâtonnets d’angélique chinoise incandescents), permet de rééquilibrer la circulation de l’énergie dans le méridien concerné. Le thérapeute agit sur la circulation de l’Énergie et aide à la renforcer là où elle fait défaut, ou au contraire à la disperser lorsqu’elle est en Excès.

Les points répartis sur les Méridiens sont au nombre de 361, dont 309 sont bilatéraux. L’expérience empirique accumulée des grands maîtres et plus récemment la révolution culturelle des années 1950 en Chine ont permis la découverte d’environ 400 points situés hors des trajets des Méridiens.

Le saviez-vous ? Les scientifiques modernes ont découvert, en mesurant les charges électriques, que les points d’acupuncture ont une résistance électrique plus faible par rapport au reste de la peau ! Ceci confirme que l’énergie environnante pénètre notre corps par ces points pour ensuite se mêler à l’énergie des méridiens. C’est pourquoi, lorsqu’on stimule ces points d’acupuncture, des effets particuliers se créent sur les muscles, tissus et cellules environnantes mais aussi sur le trajet du méridien concerné.

La digitopressure, comment cela fonctionne ?

  • L’harmonisation

Cette technique permet de réguler la circulation de l’énergie dans le méridien. Si celle-ci est en vide ou en excès, l’harmonisation permettra soit de l’augmenter, soit de la faire diminuer.

Pour cela, appuyez sur un point d’acupuncture avec le bout du majeur assisté du pouce posé sur la première phalange du majeur. Le bout du majeur doit presser sur le point tout en effectuant une rotation dans un sens puis l’autre, très vite, à la manière d’un tournevis, pendant environ 100 tours.

  • Technique pour déboucher le nez en cas de rhinite ou sinusite

Votre nez coule ? Il est temps d’activer l’ « Etang de l’énergie » ! Ces 2 points se trouvent à la limite du cuir chevelu, sur la nuque, des deux côtés du creux, sur les muscles. Vous pouvez aussi stimuler les 2 points de l’ « accueil des parfums » : ces deux points sont situés à côté des deux narines, un tout petit peu en dessous.

  • Technique pour le mal de gorge (angine, pharyngite, laryngite)

Pour cela, jetez-vous dans la « Gueule du tigre » ! En cas de douleur à la gorge avec irritation, appliquez la technique d’harmonisation sur ce point 3 à 4 fois par jour. La « gueule du tigre » se trouve, lorsque vous posez votre main à plat, les doigts serrés, au sommet du muscle (bosse) qui apparaît entre l’index et le pouce. Une fois repéré ce point, relevez votre main et faites un cercle avec vos doigts en gardant l’index relevé à l’horizontal. Retrouvez le point de tout à l’heure et stimulez le avec la technique d’harmonisation.

La semaine prochaine, je vous parlerai des techniques de tonification et de dispersion. A mardi !

Bertrand Bimont Copyright 2017. Tous droits réservés.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *