Connaissez-vous (vraiment) les vertus de la bourrache ?

bourrache

Lors de la création de compléments alimentaires, je choisis toujours avec soin les ingrédients. C’est pourquoi j’ai sélectionné l’huile de bourrache pour catalyser les effets de la poudre de perle dans le complément Éclat. Connue pour ses bienfaits pour la peau, la bourrache a bien d’autres vertus. Petit tour d’horizon de ce que cette plante aux jolies fleurs bleues peut faire pour vous !

La bourrache, une plante utilisée depuis l’Antiquité

Utilisée durant l’Antiquité et le Moyen-âge, et affublée de nombreux surnoms dont « langue de bœuf », « pain des abeilles », « herbe à la suée », la bourrache a plusieurs origines… La plus répandue est que la plante aurait été importée de Syrie et doit son nom à l’arabe abu rach, qui signifie « père la sueur », en raison des propriétés diurétiques et dépuratives de ses fleurs et feuilles. Elle aurait également apporté bonheur et courage aux Celtes qui l’appelaient alors borrach, signifiant « homme de courage ». Quant aux légionnaires romains, la bourrache était pour eux la burra, signifiant « étoffe grossière ». Ils avaient l’habitude d’aromatiser leur vin avec ses fleurs, pour son effet dopant. Sur les hauteurs d’Europe de l’Est, elle était réputée pour son effet aphrodisiaque.

Aujourd’hui, en phytothérapie, les fleurs et les feuilles de la bourrache sont considérées comme fébrifuges (elles combattent la fièvre), sudorifiques (elles activent la transpiration) et diurétiques (elles augmentent la production d’urine). Toutefois, les scientifiques ont découvert la présence d’alcaloïdes pyrrolizidiniques dans ces parties aériennes. Ce sont des substances toxiques pour les cellules du foie, c’est pourquoi il faut éviter les traitements excessifs et prolongés. Les fleurs et les feuilles sont également déconseillées aux personnes hépatiques et aux femmes enceintes.

L’huile extraite des graines

  • Un apport en acides gamma-linoléique bénéfique pour la peau

En cosmétique, ce sont les graines de la bourrache que l’on utilise, afin d’en extraire l’huile par pression à froid. Cette huile ne contient pas d’alcaloïdes pyrrolizidiniques et ne présente donc aucun danger pour la santé. L’huile de bourrache est exceptionnelle, car c’est la seule à présenter une telle quantité d’acide gamma-linolénique (Oméga 6) parmi ses acides gras poly-insaturés : environ 20 %, soit deux fois plus que l’huile d’onagre, souvent associée à l’huile de bourrache. L’acide gamme-linolénique, synthétisé par un autre Oméga 6, l’acide linoléique, diminue avec l’âge et d’autres troubles de la santé  comme l’excès de cholestérol ou le diabète…

Également riche en phytostérols et en vitamines C et E, l’huile de bourrache aide à ralentir le vieillissement de la peau, tout en la protégeant des dommages extérieurs. Sa composition permet d’assouplir la peau, en maintenant sa tonicité et son élasticité. Certains la recommandent aux femmes enceintes, afin d’éviter les vergetures. Elle est particulièrement conseillée pour les peaux sèches, car elle les revitalise et les ré-hydrate.

En plus de son pouvoir anti-âge, l’huile de bourrache a des propriétés régénérantes, calmantes et réparatrices. Elle est anti-inflammatoire et utilisée en usage interne ou externe, elle permet de soulager l’eczéma, l’atopie et les dermatoses. En effet, les eczémateux seraient carencés en acide gamma-linolénique, d’où l’intérêt d’une supplémentation.

  • Pour les inflammations rhumatismales

En usage interne, l’huile de bourrache permettrait de soulager les troubles prémenstruels et ceux de la ménopause, de diminuer les risques cardio-vasculaires, d’atténuer la douleur et l’enflure des articulations en cas de polyarthrite rhumatoïde. Tout comme l’huile d’onagre, elle contribue à ralentir la déminéralisation osseuse, liée à l’ostéoporose.

Cependant, les résultats des études scientifiques concernant ces derniers points sont mitigés. Seules les travaux sur le soulagement des douleurs liées à la polyarthrite rhumatoïde ont donné des résultats positifs. Il faut savoir que les effets thérapeutiques des huiles varient d’une personne à une autre : tout dépend de notre degré de sensibilité à celles-ci (métabolisme des lipides, assimilation de l’acide gamma-linolénique…).

Le complément Éclat pour la peau

ECLAT - Poudre de perle et bourracheAssociée à la poudre de perle dans le complément Eclat, les effets de la bourrache sont catalysés. La nacre est un ingrédient naturel utilisé en pharmacopée chinoise pour unifier le teint et diminuer les ridules.

Pour en savoir plus sur l’association de la bourrache et de la poudre de perle, je vous invite à (re)lire l’article Redonner éclat à son visage.

Bertrand Bimont Copyright 2016. Tous droits réservés.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

9 commentaires sur “Connaissez-vous (vraiment) les vertus de la bourrache ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. JEANN Philippe

    Bonjour . Depuis environ 2 ans je souffre de démangeaisons sur le corps , principalement aux endroits de frottement sur les vêtements -épaules , bras , ceinture- mais aussi sur le cuir chevelu au-dessus des oreilles . ces démangeaisons ont été apparentés à de l’eczéma . Une peau t très sèche sur un corps maigre en serait aussi en partie responsable . L’huile de bourache pourrait-elle me soulager . ??? merci de me conseiller .
    P.S. J’ai 74 ans et essaie de me nourrir le plus sainement possible .

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      L’huile de bourrache est en effet très bonne pour les peaux sèches. Concernant l’eczéma en lui-même, les résultats des études scientifiques menés sur l’effet de la bourrache sont mitigés, mais nombreux sont les témoignages qui rapportent un soulagement des démangeaisons avec l’huile de bourrache. Vous pouvez donc essayer, si votre peau est sèche, cela vous sera de toute façon bénéfique. Bien cordialement.

      Répondre
  2. LAVISSE Bernard

    Faites vous des réunions ou des formations sur vos produits . Merci

    Puis-je prescrire votre produit Eclats à une patiente sous Levotirox qui présente un assèchement généralisé de la peau.

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Actuellement, je ne fais pas de réunions ni formations autour des produits des Laboratoires Bimont. Seulement, les thérapeutes prescripteurs bénéficient d’un suivi personnalisé. Si vous êtes intéressé par devenir thérapeute prescripteur de nos produits, je vous invite à contacter les Laboratoires Bimont par téléphone. Concernant l’huile de bourrache, il n’y a pas de contre-indications avec le Levothyrox. Des interactions peuvent cependant se produire avec les traitements anti-coagulants et les traitements contre l’épilepsie. Bien cordialement.

      Répondre
  3. jacquens

    Depuis que je suis en ménopause j’ai des bouffées de chaleur et en plus j’ai fait une dépression nerveuse en 2013. J’ai arrêté les gélules d’huile de bourrache car je voyais que j’avais toujours des bouffées de chaleur. A cause des médicaments que je prenais pour ma dépression, mon visage est plus foncé que mon cou et mon corps je ne comprends pas. On m’a dit que c’était du au médicament.

    Répondre
  4. DUVIEUSART HUGUETTE

    Chaque fois que j’ai voulu utiliser l’huile de bourrache, je ne l’ai pas supportée : ballonnement important,
    et persistant. D’ autres personnes de ma connaissance ressentent la même réaction. Y-a-t-il une quantité
    et une façon de prendre cette huile : avant – après – loin des repas ? J’ai 77 ans et ne prends aucun traitement, j’ai une vie relativement saine, et exerce plusieurs activités bénévoles. Merci pour votre réponse.
    signé HUG.

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Les ballonnements sont un effet indésirable de l’huile de bourrache, et surviennent chez certaines personnes. La quantité à prendre par jour est celle indiquée sur le flacon que vous avez acheté. Quant aux repas, il est préférable de prendre l’huile de bourrache pendant les repas, avec un verre d’eau. Toutefois, si vous avez ressenti des ballonnements à chaque fois que vous avez pris l’huile de bourrache, je pense qu’ils reviendront si vous re-essayez… Bien cordialement.

      Répondre