Conseils pour améliorer son transit intestinal

conseils pour améliorer transit intestinal

Ce n’est pas le sujet dont on parle ouvertement… Pourtant, les problèmes de transit intestinal peuvent nous gâcher la vie ! La constipation toucherait une personne sur 5, principalement les femmes (80% des cas) et les personnes âgées.  Comment la médecine traditionnelle chinoise appréhende-t-elle ce trouble ? Et le soigne surtout !

Le Gros Intestin et l’Intestin Grêle en médecine chinoise

Le Gros Intestin et l’Intestin Grêle sont tous deux des viscères yang, couplés avec des viscères yin (le Poumon et le Cœur) Situés en surface (dans le Biao), ils ont des fonctions de transformation. L’intestin grêle gère la réception et la transformation des matières transmises par l’Estomac, et effectue ensuite la séparation du clair et du trouble des aliments et boissons. Quant au Gros Intestin, il gère la quantité, la consistance et la fréquence des selles. Le Gros Intestin absorbe également les Liquides présents dans les matières envoyés par l’Intestin Grêle.

La constipation vue par la médecine chinoise

Le terme constipation désigne la difficulté à évacuer les selles, ce qui peut produire des douleurs, des selles sèches ou une raréfaction des selles. On considère généralement qu’il y a constipation lorsque la fréquence des selles est inférieure à 3 fois par semaine.

En médecine traditionnelle chinoise, la constipation peut provenir de plusieurs types de déséquilibres énergétiques, qu’ils soient de type plénitude ou vide.

  • Les constipations de type « plénitude »

– Accumulation de chaleur
– Stagnation de l’énergie du Foie

La constipation est souvent causée par la stagnation de l’énergie (Qi) et ce, souvent chez les femmes. Le stress, les tensions émotionnelles provoquent une surpression du Foie qui peut engendrer de la Chaleur (concept expliqué dans cet article) et assécher les intestins, entraînant alors des selles dures et sèches. L’un des fonctions du Foie est de drainer et disperser le Qi dans le corps, ainsi que les émotions. Si l’énergie du Foie est bloquée, le Qi ne circule pas bien et crée de la Chaleur excessive.

S’il y a un syndrome de Chaleur-Humidité, les selles seront alors collantes et très malodorantes, accompagnées de douleurs abdominales.

Au contraire, en cas d’invasion du Froid, le Gros Intestin n’a pas assez d’énergie pour bien extraire et la personne souffrira alors de diarrhées.

  • Les constipations de type « vide »

– Vide de Qi de la Rate
– Vide de Sang
– Vide de Yang

L’autre type de constipation souvent rencontrée est la constipation par vide. Celle-ci concerne plus particulièrement les personnes âgées ou les femmes qui viennent d’accoucher. La déficience de Qi, de Yang et/ou de Sang empêche l’humidification du Gros Intestin et donc la progression des selles. Dans ce cas, les selles ne sont pas forcément « sèches ».

Éviter la constipation

  • Grâce à l’alimentation

En cas de syndrome Chaleur, il faut « rafraîchir » et « disperser ». Il faudra donc consommer, en plus des fibres alimentaires conseillées pour tout cas de constipation, des aliments de nature fraîche voire froide, humidifiants et lubrifiants : par exemple les crudités (sauf si colite ou diverticulose), les fruits, les fruits secs, les céréales complètes ou semi-complètes, poissons gras ou maigres.

En cas de de syndrome Vide, il faut tonifier et réchauffer (si nécessaire). Les légumes et les fruits sont recommandés mais plutôt cuits cette fois, en plus de la quantité d’eau à boire chaque jour (1 à 1.5 litre par jour). Il faudra aussi adapter les aliments au type de vide : vide de Qi, de yang ou de sang.

Évitez de manière générale les aliments trop réchauffants comme les aliments épicés, les fritures, les cuissons sautées… Mais aussi les oléagineux, les légumes féculents, la viande rouge, la charcuterie, le fromage et la nourriture grasse en général.

  • Grâce aux auto-massages

Un auto-massage tout simple vous permettra de détendre votre intestin :

– Allongez-vous sur le dos, les jambes repliées, pied à plats et légèrement écartés.

– Posez les mains (préalablement réchauffées en les frottant l’une contre l’autre) sur votre abdomen et suivez les mouvements de votre respiration abdominale. Puis effectuez une pression des mains sur votre ventre lors de l’expiration. Gonflez vos mains lors de l’inspiration.

– Petit à petit, augmentez la pression sur votre abdomen pour le creuser sans forcer.

– Faites cela quelques minutes, au moins une fois par jour. Finissez par des mouvements circulaires sur votre abdomen (36 fois), dans le sens des aiguilles d’une montre puis dans le sens inverse.

  • Grâce à la pharmacopée chinoise

En cas de constipation chronique, il existe une formule de pharmacopée chinoise appelée RUN CHANG PIAN. Cette formule de plantes permet d’humidifier et de lubrifier les intestins de manière naturelle. Ce complément est à prendre pendant au moins 1 mois.

Si votre constipation s’accompagne d’hémorroïdes, vous pouvez prendre la formule HEMOROCLAM.

Bertrand Bimont Copyright 2017. Tous droits réservés.

Enregistrer

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Un commentaire sur “Conseils pour améliorer son transit intestinal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Marie-ange

    Merci pour vos explications toujours claires et bien structurées – c’est un réel plaisir d’apprendre et comprendre la pharmacopée Chinoise.
    Avec toute mon amitié.
    Cordialement
    Marie-Ange MORIN

    Répondre