Côté émotions : la tristesse en médecine chinoise

l'émotion tristesse selon la médecine traditionnelle chinoise

L’automne est la saison liée au Poumon et à l’émotion tristesse, chagrin. Ce sujet n’est pas très joyeux mais nous concerne tous, car nous avons tous vécu de tels épisodes plus ou moins courts dans notre vie. La perte d’un être cher, une déception que l’on a du mal à surmonter, et notre cœur s’emplit de tristesse… Cette émotion est tout à fait normale, sauf si elle s’installe. Alors elle devient « pathologique » selon la médecine traditionnelle chinoise…

La tristesse en médecine chinoise

La tristesse (Bei) est une émotion comprenant la tristesse, l’accablement, la mélancolie, le sentiment de deuil et la compassion.

La tristesse est toutefois tout à fait normale, elle survient en cas de perte d’un être cher ou de grande déception. En Chine, dans les temps anciens, les Chinois estimaient le temps de deuil à 3 ans et ponctuaient ce temps de rituels effectués par les proches.

On l’appelle aussi en médecine chinoise l’émotion de la compassion car c’est une émotion que vous ressentez suite à un attachement à autrui. Elle peut aussi survenir quand vous éprouvez de la peine pour les souffrances d’une autre personne.

On peut relier le sentiment de mélancolie à la tristesse. La mélancolie n’est pas anormale et peut être ressentie plus particulièrement à certaines périodes de l’année, comme en automne notamment. L’important est que ce sentiment ne s’attarde pas.

Quand la tristesse devient pathologique

Comme pour la joie ou toute autre émotion en médecine chinoise, la tristesse devient pathologique si elle est ressentie pendant une longue période, est excessive, ou lorsque le Shen est faible.

Si la tristesse est excessive, elle entraine alors un dégoût de la vie et entre en contradiction avec la joie de vivre. Elle est le signe du refus de la réalité et s’oppose à l’élan vital. Elle résulte en un « enfermement mental ». Elle amène alors au « chagrin ».

La tristesse, en tant qu’émotion pathologique, blesse alors le Poumon. Par conséquent, elle diminue ou épuise le Qi, qui est gouverné par cet Organe. Parmi les symptômes du Vide du Qi du Poumon, on retrouve l’essoufflement, la fatigue, les états dépressifs, la voix faible, les pleurs incessants, etc.

Elle peut aussi affecter le Cœur et le Foie. En effet, en bloquant la fonction de diffusion/descente du Qi du Poumon, cette émotion va faire stagner le Qi dans le foyer supérieur qui abrite le Cœur et le Poumon, se transformant en Chaleur puis en vide de Qi. Le Foie peut également être atteint par cette stagnation de Qi, lui causant une surpression. D’autres symptômes et maladies psychologiques voire mentales peuvent découler de cette surpression du Foie.

Le syndrome dépressif en médecine chinoise

Quand la tristesse s’installe et que le goût de vivre disparait, la dépression peut survenir. En médecine chinoise, la dépression mentale est plutôt appelée « syndrome dépressif », soit Yu Zheng. Selon les symptômes, les causes et les organes concernés seront différents.

La tristesse peut être l’une des causes de la dépression car elle blesse le Shen. Le Cœur et en particulier le Sang-Yin du Cœur sont affaiblis. Et lorsque le Cœur est déficient, il ne peut abriter le Shen sereinement. Dans ce cas-là, il faut nourrir le Cœur et calmer le Shen. Des techniques d’acupuncture existent mais aussi la pharmacopée chinoise.

Mais la surpression du Qi du Foie peut également être une cause de dépression. Les sentiments refoulés, la colère sont les émotions liées au Foie. Parfois si l’on recherche loin dans le passé, certaines choses enfouies ne sont pas si loin…

Réguler la tristesse, le sentiment de mélancolie et la dépression grâce à la pharmacopée chinoise

An Shen Bu Xin Pian - lâcher prise

Si vous vous sentez submergé(e) par vos émotions, que vous n’arrivez pas à lâcher-prise, je vous conseille la formule An Shen Bu Xin Pian.

 

 

Harmonie - Secrets de PerleSi vous êtes atteint(e) d’un sentiment de mélancolie, voire de dépression, je vous conseille plutôt le complément Harmonie. Il est également adapté en cas d’angoisse et d’anxiété chronique.

 

Bertrand Bimont Copyright 2016. Tous droits réservés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

12 commentaires sur “Côté émotions : la tristesse en médecine chinoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Isabelle

    Bonjour,
    Je fais des pneumopathies à répétition depuis plusieurs années. ( 3à 4 fois par an). Des examens ont fait apparaître des bronches dilatées qui pourraient en être la cause – mais du coup aussi en être un symptôme – Quels conseils me donnez-vous pour enrayer cette pathologie ? Merci.

    Répondre
  2. nb

    Bonjour,

    Pour compléter les techniques qui permettent de réguler le shen, il y a aussi le Qi Gong qui apaise et régule les déséquilibres liés aux émotions ou à l’environnement au même titre que les massages énergétiques qui permettent de libérer les blocages énergétiques ainsi que la diététique chinoise. La médecine chinoise regorge d’un panel d’outils que l’on peut utiliser seul ou combiner pour plus d’efficacité. L »acupuncture et la pharmacopée sont des outils au service de la santé mais pas les seuls. Il me semblait utile de le rappeler.

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Je vous remercie pour votre message. Ce qui figure dans l’article n’est pas ma compréhension de la compassion mais celle de la médecine traditionnelle chinoise. En effet, celle-ci considère que la tristesse peut également être appelée « l’émotion de la compassion » car outre la tristesse ressentie suite à un attachement à quelqu’un, cette émotion prend aussi en compte les sentiments que l’on peut ressentir face à la souffrance d’autrui. Cette émotion peut être à l’origine d’actions altruistes. En espérant que cela soit plus clair pour vous. Bien cordialement.

      Répondre
      1. SarahCh

        Bonjour M. Bimont,

        Je vous ecris car cela fait de nombreuses annees que je suis mal dans ma peau mais depuis quelques moi ce mal etre laisse place a enormement de pleurs et de chagrin. Pensez vous que l acupuncture et la pharmacopee puisse m aider she du long terme?.Quels conseils alimentaires pouvez vous me donner? merci

        Répondre
          1. SarahCh

            Je pense que la cause de mon mal etre remonte a une situation familiale dans laquelle je me sentais oppressee au quotidien. Je pense que je ne me sentais pas en securite chez mes parents.Javais le sentiment d etre dans une famille mal saine et d avoir des parents negligeants .De plus mon pere etait asserbe.Tout cela fait queje me suis renfermee vers mes 9-10 ans.A 12 ans je faisait de l anorexia boulimie et me faisait vomir.Maintenant j essaie de retrouver la joie de vivre avec l acupuncture.et des massages.

          2. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

            Bonjour,
            Veuillez m’excuser pour le retard de réponse. Malheureusement, dans votre cas, il est difficile de vous donner des conseils généraux ou liés à l’alimentation plus particulièrement sans une consultation. Je vous invite à consulter un expert en diététique chinoise si vous le souhaitez. Pour vous aider, voici un annuaire de thérapeutes : http://www.laboratoiresbimont.fr/annuaire-therapeute/. Bien à vous.