L’été, une énergie au zénith

été énergie médecine chinoise

Les températures ont monté, l’été s’annonce chaud ! Nous ne sommes plus habitués à ces chaleurs, et vous l’avez peut-être ressenti, votre corps a besoin d’un temps d’adaptation, afin de pouvoir pleinement en profiter. En médecine traditionnelle chinoise, la saison estivale est liée à l’élément Feu. C’est le Yang qui gouverne, la saison est donc à l’énergie, au mouvement et à l’ouverture !

Une saison dans le cycle des cinq mouvements

L’été et l’élément Feu

Comme expliqué dans cet article, cinq mouvements se succèdent dans la nature. Ces mouvements, de par leur alternance, génèrent le Qi, l’énergie vitale nécessaire à la Vie. Chaque mouvement est lié à une saison, à un élément et comporte plusieurs caractéristiques (couleur liée, saveur, orientation, organe/entraille, organe externe).

Le mouvement feu/été est engendré par le mouvement bois/printemps, il arrive donc après dans le cycle. Ce mouvement est yang, à l’opposé de l’hiver qui est yin. On dit même que le feu est le yang dans le yang. L’énergie yang crée la Vie, l’énergie. Dans l’Univers, elle correspond au soleil, c’est lui qui permet l’émergence du vivant à partir de la matière (énergie yin). Le Feu réchauffe, stimule les transformations énergétiques, mais attention au Grand Feu, qui détruit.

L’été est la saison de la maturité : ce que nous avons semé en hiver a grandi au printemps et déclinera à partir de l’automne. C’est une période de plénitude, de développement, d’épanouissement. On dit aussi que le Ciel et la Terre forment un couple parfaitement uni.

Le Feu et l’Homme

Tout comme la nature est en plénitude, l’été est la saison où l’organisme humain est le plus actif. La chaleur, mais aussi les nombreuses activités en plein air, les nuits plus courtes demandent à notre corps un regain d’énergie. Ce n’est pas pour rien que l’été est la saison de la joie en médecine chinoise ! C’est aussi la période où notre fonction digestive est diminuée car notre énergie est tournée vers l’extérieur plutôt que l’intérieur.

Cette surconsommation d’énergie se répercute sur la circulation sanguine, et par conséquent, sur le Cœur, l’organe lié à la saison.

Son couple d’organes/entrailles lié est le Cœur et l’intestin grêle

Le Cœur est surnommé l’Empereur. C’est à lui que revient la responsabilité d’« allumer » les fonctions physiologiques des autres organes : il contient le Feu empereur. Du point de vue anatomique, le Cœur produit et fait circuler le Sang. On dit qu’il gouverne le Sang et les Vaisseaux. (lire l’article complet sur le Cœur anatomique).

Mais ce qui fait la particularité du Cœur, c’est qu’il abrite le Shen. La médecine chinoise distingue le cœur anatomique, l’organe, du Cœur de l’Esprit (Shen ming), qui abrite la vie, les émotions, l’esprit, et les liquides. Le Feu du Cœur et le Sang du Cœur se manifestent au niveau de l’Esprit du coeur (le Shen). Le Sang du Cœur permet de nourrir et d’abriter le Shen ; inversement, le Shen engendre le sang. (lire l’article complet sur le Shen).

Les déséquilibres énergétiques liés à la saison

Bien que le Cœur soit lié à l’Intestin grêle en médecine traditionnelle chinoise, les déséquilibres énergétiques en été seront plutôt liés à la fonction cardiaque et aux états d’agitation. Les troubles les plus courants sont dus à un déséquilibre de l’élément Feu ou du Qi du Cœur. Parmi les symptômes, on retrouve les insomnies, les bouffées de chaleur, la transpiration excessive, les troubles veineux et artériels (dont hypertension artérielle). L’excès de joie, de libido sont aussi des symptômes car ils fatiguent l’énergie du Cœur et démontrent un déséquilibre du Feu. Le manque de joie (dépression) est lié, quant à lui, au manque de Feu.

Comment prévenir ces déséquilibres énergétiques en été ?

Eté - harmonise le coeur et le myocarde

 

Certains conseils (mode de vie, alimentation, gestion des émotions) sont à mettre en œuvre mais vous pouvez aussi prévenir les risques en vous aidant de la pharmacopée chinoise. Le complément Eté, de la Gamme des Cinq Saisons, a été conçu selon les préceptes de la médecine chinoise. Il harmonise le Cœur et le myocarde et calme le Shen.

 

Copyright Bertrand Bimont 2017. Tous droits réservés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *