Fatigue : nourrir le yin (et comprendre ce que cela signifie)

Ces temps-ci, un petit tonifiant ne serait pas de refus, non ? Toutes ces images dans les media, cette tension accumulée et maintenant l’hiver qui pointe son nez… Bref, vous êtes un peu fatigué(e)… En médecine traditionnelle chinoise, un thérapeute vous dirait que vous êtes en vide de Qi et qu’il faut nourrir votre Yin. On vous parle de yin, de yang mais pour un novice, cela n’est pas évident ! Pour mieux comprendre ces bilans énergétiques de type casse-tête chinois, il est nécessaire de comprendre ce que sont le Qi et le yin et le yang. Rapides explications…

Le Qi et la théorie du yin et du yang

Yin yang medecine chinoiseLe Qi peut être traduit par Énergie vitale ou souffle primordial . Cette énergie est la source de vie de tous les êtres et phénomènes de l’Univers. Le Qi est en perpétuel mouvement et est créé à partir de deux forces antagonistes mais complémentaires, le yin et le yang. Ces deux forces s’affrontent et s’engendrent : quand le yin croît, le yang décroît et inversement. Quant au Qi, il se régénère grâce à l’équilibre dynamique entre ces deux forces.

Il est difficile d’expliquer concrètement, avec nos mots d’Occidentaux, ce que sont le yin et le yang. C’est en fait une notion comparative, car l’un n’existe pas sans l’autre. Au niveau de l’Univers, donc d’un point de vue macroscopique, le yang correspond à l’Énergie, au Ciel, tandis que le Yin correspond à la Matière, à la Terre. Selon les principes du Taoïsme, c’est la rencontre entre le Ciel et la Terre qui créa l’Univers. Chaque chose, chaque être sur Terre est constitué de yin et de yang. Parfois, l’un des deux aspects domine. Par exemple, le jour est yang, la nuit est yin. L’été est yang, l’hiver est yin, mais nous avons également le printemps qui est à dominante yang, le yin étant en décroissance à cette période de l’année.

Pour résumer, le yin représente ce qui a de la substance, de la matière. Il regroupe ces éléments : l’eau, l’obscurité, le froid, la nuit, le passif, l’intérieur, la lenteur, l’action descendante. Les maladies de type yin sont plutôt chroniques et leur évolution est lente.

Le yang représente la fonction, l’énergie (qui va donner un sens à la substance et la vie à la matière). On y associe : le feu, la lumière, le chaud, le jour, l’actif, l’extérieur. Les maladies de type yang sont aiguës, à l’évolution rapide.

L’application à l’Homme

homme microcosme medecine chinoiseDans la pensée chinoise, l’Homme, le microcosme, vit en osmose avec le macrocosme qu’est l’Univers. Il doit s’y adapter pour rester en bonne santé. C’est pourquoi le concept de l’Energie vitale a été transposé à l’Homme et à son corps. Le concept de yin et de yang se retrouve dans sa nature, mais également dans chacun de ses organes et entrailles.

Dans le cas d’une fatigue, d’une alimentation carencée, nous intéresserons plutôt au yin « général » de la personne et non à celui de tel ou tel organe.

Le yin ou la « Matière » d’une personne est nourri par plusieurs Qi, dont le le Qi des aliments (qu’on pourrait associer aux nutriments).

On retrouve ici l’un des fondements de l’Energie Vitale (le Qi) : elle puise sa force dans l’air inhalé (yang) et les aliments absorbés (yin). Une carence alimentaire affaiblira donc le yin d’une personne, car la Matière ne sera pas assez nourrie. L’Energie étant engendrée par la Matière, l’individu sera fatigué, « vidé ».

Le Jing est aussi la « base yin » de notre organisme. Le Jing, qui signifie l’Essence, est notre source d’énergie. Une partie est héréditaire (Jing inné, ou prédispositions génétiques dans notre langage) et l’autre (Jing acquis) doit être entretenue grâce à un mode de vie et une alimentation saine. Le Jing est stocké dans le Rein, .

Tonifier son Qi et nourrir son yin pour limiter la fatigue

vitalité source pour fatigueCertaines plantes chinoises permettent de tonifier son Énergie Vitale et de nourrir le yin en travaillant sur le Rein. Parmi elles, on retrouve l’astragale, le ginseng et le jujube. Les Laboratoires Bimont ont réuni ces trois plantes dans un complément, Vitalité Source (maintenant vous comprenez le sens de ce nom !). Vitalité Source s’adresse aux personnes souffrant de fatigue modérée ou chronique, d’une alimentation carencée, mais aussi à celle qui souhaiteraient renforcer leurs défenses immunitaires.

Bertrand Bimont Copyright 2015. Tous droits réservés.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

5 commentaires sur “Fatigue : nourrir le yin (et comprendre ce que cela signifie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. VIGIER

    Merci pour ces informations. Ce mélange de 3 plantes, l’astragale, le ginseng et le jujube, est-il compatible avec une maladie de Basedow ? Sinon, des plantes seraient-elles plus recommandées en médecine traditionnelle chinoise pour cette maladie ?
    Cordialement

    Mme Vigier

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Il serait préférable de ne pas prendre ces plantes avec la maladie de Basedow. Si vous souhaitez avoir plus d’énergie, je vous conseille la poudre de perle, qui est un tonifiant naturel. Bien cordialement.

      Répondre