Grippe : faites barrage au « Vent » !

grippe en mtc

Avec le froid qui s’est installé, la crainte de la grippe reprend. La campagne de vaccination a été lancée en octobre, avec un nouveau vaccin plus efficace que celui de l’année dernière. On l’espère car l’hiver dernier, une personne vaccinée sur quatre n’a pas été protégée par le vaccin. Pour l’efficacité, on repassera !

En médecine traditionnelle chinoise, il n’est pas question de grippe. Toutefois, il est possible de se protéger contre cette agression extérieure et de se soigner.

La grippe, une attaque d’Énergies Perverses

Considérée comme une maladie infectieuse virale en Occident, il en est tout autrement pour la médecine traditionnelle chinoise. Selon cette dernière, la grippe n’est pas causée par un virus mais par les attaques extérieures des « Énergies perverses » que sont le Vent, le Froid, l’Humidité et la Chaleur, et contre lequel le corps affaibli n’a pas la force de lutter. Les Énergies perverses ont déjà été abordées sur le blog (voir article Renforcer ses défenses corporelles pendant l’automne) mais je voudrais aborder tout particulier le Vent aujourd’hui.

Le Vent, l’ « origine des cent maladies »

Le Vent est au premier rang de toutes les maladies, et en s’associant au Froid, à la Chaleur ou à l’Humidité, il crée de nombreuses formes cliniques. Il sert de véhicule et de porte d’entrée aux autres Énergies perverses. On l’appelle « l’origine des cent maladies ».

La grippe (Gan Mao) peut être due à une attaque de Vent/Froid ou de Vent/Chaud. Le Vent est un facteur yang, sa nature est d’ouvrir et de faire s’écouler. Il est toujours en mouvement, s’élève et va vers l’extérieur, c’est pourquoi il est de type yang. Il attaque souvent la partie supérieure du corps (tête, thorax) et l’enveloppe musculaire.

De l’extérieur vers l’intérieur

Le Vent, après avoir pénétré l’Énergie défensive, circule sur les méridiens, et en particulier sur le Grand méridien appelé « Tai Yang ».

Le grand méridien Tai yang est la « couche » la plus externe du corps. Au début, le Vent/Froid, en circulant, entraine raideurs du cou, céphalées, larmoiement, phobie du froid, hyperthermie et pouls superficiel. Si l’attaque n’est pas traitée, le Vent pénétrera plus profondément dans les couches de l’organisme. C’est cette évolution de l’extérieur vers l’intérieur (vers la couche Yang Ming) qui provoque la grippe et ses symptômes : fièvre, frissons, sueurs. Les « Six méridiens » (comprendre couches) sont un concept de médecine chinoise, utilisées lors d’un diagnostic touchant aux atteintes externes du Vent et du Froid. Elles correspondent à des méridiens et leurs organes liés et non à des surfaces à proprement parler.

Prévenir et guérir de la grippe grâce à la pharmacopée chinoise

En fait, tous les symptômes de la grippe sont les effets visibles de la lutte de votre corps contre « l’envahisseur ». Pour être moins sujet à la grippe, votre Rein doit être fort, car il est le thermorégulateur de l’organisme mais aussi la source de l’Énergie Vitale (voir l’article Fatigue : nourrir son yin (et comprendre ce que cela signifie)).

Si vous êtes affaibli(e) et que l’épidémie de grippe commence, vous pouvez prendre un complément basé sur la pharmacopée chinoise pour vous aider à renforcer votre énergie. Ce complément, créé par les Laboratoires Bimont, s’appelle Gripcalm. Il peut être utilisé en préventif (pendant un mois) mais aussi bien en curatif : il combat les symptômes de la grippe tels que la soif, la fatigue, la fièvre et les frissons en 48h/72h.

Copyright Bertrand Bimont 2015. Tous droits réservés.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

3 commentaires sur “Grippe : faites barrage au « Vent » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Valérie

    Moi la grippe je l’ai chaque année, c’est inévitable et ça me plaque au lit pendant plusieurs jours… pour l’éviter, je reste sur le classique, je surveille constamment l’hygiène de mes mais. Mais cette manière de voir cette maladie virale reste quand même intéressante.

    Répondre