Quelques règles d’hygiène de vie chinoises #3 : le Qi Gong

Qi Gong - Médecine chinoise

Avec ce troisième article dédié, continuons notre tour d’horizon des Arts de la santé chinois. Intéressons-nous aujourd’hui à cette pratique étrange pour certains et salutaire pour d’autres, j’ai nommé : le Qi Gong…  Qi Gong signifie littéralement « travail (Gong) du souffle (Qi) » et par extension travail énergétique. En quoi consiste cette pratique ? Que peut-elle vous apporter ?

Qu’est-ce que le Qi Gong ?

Le mot Qi Gong est composé de deux idéogrammes chinois : « Qi », qui se traduit par souffle ou énergie et « Gong », qui désigne tant le travail, le moyen utilisé, que la maîtrise et le but recherché. Qi Gong signifie donc le travail de l’énergie, aussi bien que la maîtrise de l’énergie.

Le mot Qi Gong est en fait un mot inventé par les Chinois pour désigner plusieurs pratiques énergétiques asiatiques. Il existe en effet différentes écoles (près de 400…) et donc plusieurs pratiques et enseignements. Les influences sont principalement : taoïstes, bouddhistes, confucianistes, martiales, médicales. Toutefois, ces écoles et ces pratiques se rejoignent toutes dans le « but » de leurs exercices.

Les exercices de Qi Gong utilisent des postures corporelles, des mouvements amples et lents, des exercices de respiration et de mobilisation du souffle, tout en travaillant sur la concentration de l’esprit. L’objectif est de faire circuler harmonieusement l’énergie (Qi) dans le corps et de la renforcer, en s’inspirant des connaissances développées par la médecine traditionnelle chinoise.

Un travail sur 3 axes

Dans la conception chinoise, le Qi Gong agit sur la santé de 3 façons :

  • Influence physique (travail sur le corps)

Grâce aux postures, mouvements et enchaînements, la pratique du Qi Gong fait travailler en douceur et profondeur les articulations et les muscles du corps sans chercher à dépasser leurs capacités naturelles. Elle permet également de travailler certaines parties du corps peu sollicités : par exemple le bassin.

En permettant un meilleur fonctionnement des articulations et en sollicitant les muscles raisonnablement, le Qi Gong facilite la circulation artérielle, sanguine et lymphatique. Une pratique régulière permet de régulariser la tension, et de permettre une meilleure oxygénation de l’organisme. La plupart des postures sont effectués en favorisant l’appui respiratoire, notamment abdominal, ce qui permet une rééducation permanente de cette fonction. Le travail sur le souffle et la respiration permet aussi de faciliter la fonction digestive, car un « massage viscéral » est mis en place.

Le Qi Gong peut être pratiqué jusqu’à un âge avancé, mais il est préférable de ne pas commencer trop tard pour bénéficier de tous ses bienfaits.

  • Influence énergétique (travail sur l’énergie)

Les postures, mouvements et enchaînements, lors de la conception du Qi Gong, ont été choisis en fonction de leur action profonde sur les centres énergétiques, les méridiens et les organes. De même que le Qi Gong permet une meilleure circulation sanguine, artérielle et lymphatique, il participe à une meilleure circulation de l’énergie vitale dans les méridiens, organes et centres énergétiques. Certains exercices permettent de se concentrer sur un organe en particulier mais cette pratique demande une certaine expérience.

  • Influence psychologique (travail sur l’esprit)

Les exercices de Qi Gong demandent au pratiquant de se concentrer en même temps sur son ressenti, et d’avoir une visualisation interne. Écouter ses sensations est fondamental lors de la progression du Qi dans les méridiens : petit à petit, le corps ne travaille plus tout seul mais en synergie avec la pensée. Plus généralement, une personne pratiquante se reconnectera à son corps et à la nature, mettant en pratique le concept de l’homme microcosme au cœur du macrocosme. Le souffle, en étant plus ample et plus profond, participe à la détente, à la sérénité et au lâcher-prise.

Pourquoi choisir le Qi Gong ? Peut-il être curatif ?

Vous l’aurez compris, le Qi Gong permet de préserver sa santé, en travaillant sur le corps, l’énergie vitale et l’esprit. Mais qu’en est-il de son pouvoir curatif ? Le Qi Gong permet d’accompagner plusieurs pathologies :

  • Accompagnement lors de traitement médicaux lourds : Le Qi Gong peut aussi permettre de mieux supporter un traitement et ses effets secondaires lors de maladies graves comme le cancer. (Vous trouverez de nombreux témoignages sur le web)
  • Qi Gong spécifiques : le Qi Gong permettant de cibler un méridien ou un organe en particulier, vous trouverez également des techniques de Qi Gong spécifiques pour les maux de tête, maux de dos, bouffées de chaleur, problèmes digestifs…
  • Lâcher-prise : Beaucoup de personnes se tournent vers le Qi Gong lors d’épisodes difficiles de leur vie : stress intense, dépression, angoisses, choc émotionnel.

Harmonie avec poudre de perle et millepertuis

Si vous avez besoin de lâcher-prise, vous pouvez aussi vous accompagner de la pharmacopée chinoise et notamment du complément Harmonie (poudre de perle et millepertuis) qui permet de réguler les émotions et combattre l’anxiété, les angoisses et la dépression.

Retrouvez les autres articles dédiés aux Arts de la santé chinois :

Bertrand Bimont 2016. Tous droits réservés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *