Le Shen , l’Esprit maître du corps

Shen en médecine chinoise

Il y a deux semaines, j’évoquais sur le blog la fonction physiologique du Cœur en médecine traditionnelle chinoise. Voyons aujourd’hui sa fonction émotionnelle. Le Cœur abrite l’Esprit-Shen. Celui-ci est très important, il fait partie des « Trois trésors ». Il est le garant de l’équilibre du corps et de l’esprit.

Le Cœur abrite l’Esprit (Shen)

Qu’est-ce que le Shen ? En fait, c’est une entité qui n’a pas de forme, on pourrait le comparer à « l’âme ». Au sens strict, il régule les fonctions suivantes : les fonctions mentales, les émotions, la conscience, la pensée. Au sens large, il désigne les manifestations externes de l’Énergie vitale. (voir article Un retour au quotidien le cœur plus léger). Selon la médecine traditionnelle chinoise le Shen réside dans le Cœur. Or, comme nous l’avons vu dans l’article Eté : zoom sur le Cœur anatomique, le Cœur abrite le Feu et gouverne le Sang, qui se manifestent au niveau de l’Esprit du Cœur, que l’on appelle le Shen.

Plus précisément, c’est le Sang qui permet de nourrir et d’ancrer le Shen. Inversement, le Shen engendre le Sang. C’est pourquoi un excès d’émotions va consommer le Sang du Cœur et la personne deviendra pâle et/ou aura des palpitations. Une faiblesse du Sang rendra la personne anxieuse et déprimée.

L’un des Trois trésors

Le Shen, avec le Jing et le Qi, représente l’un des Trois Trésors, c’est-à-dire les trois états de condensation du Qi. Quant au Shen, il provient du Jing prénatal (Essence transmise par les parents) et du Jing postnatal (Essence extraite des aliments). Quand le Jing et le Qi sont forts, le Shen est fort également. Au contraire, quand ceux-ci sont affaiblis, le Shen dépérit.

C’est le Qi qui permet la transformation du Jing en Shen. Et c’est le Jing qui détermine la Forme, autrement dit le corps. En médecine chinoise, on dit que la « Forme engendre le Shen et inversement ». Le corps et l’esprit sont donc intrinsèquement liés, la bonne santé de l’un influençant l’autre.

Le maitre du corps (et des émotions)

Grâce à son Shen, le Cœur peut recevoir et analyser les informations venant du monde extérieur. Cela lui permet d’envoyer des messages aux organes et entrailles afin de fonctionner de manière centralisée et harmonieuse. C’est pourquoi l’on dit qu’il est le « maître du corps ».

Selon la médecine traditionnelle chinoise, chaque organe est lié à une émotion et abrite un Esprit. Par exemple, celui du Poumon est le Po. Ces esprits se reflètent dans l’activité physiologique de leur organe lié. Mais c’est le Shen qui est encore une fois le maître, tous les Esprits étant sous son commandement.

Quand les fonctions du Shen s’accomplissent harmonieusement, le mental est stable, l’esprit est clair, la pensée est agile, la réceptivité aux informations venant du monde extérieur est normale. Quand les fonctions du Shen sont perturbées, on peut voir apparaitre des symptômes comme l’insomnie, des rêves excessifs, une excitation mentale ou des réactions opposées comme l’apathie voire la perte de connaissance. Le dérèglement du Shen peut provoquer des déséquilibres des autres organes, voire mettre en jeu le pronostic vital.

Réguler son Shen

Une formule de pharmacopée chinoise existe : An Shen Bu Xin Pian. Si vous rencontrez des problèmes de sommeil, je vous conseille plutôt Sommeil et Moral.

Bertrand Bimont Copyright 2016. Tous droits réservés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Un commentaire sur “Le Shen , l’Esprit maître du corps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. soumya

    BONJOUR
    Je prépare une mémoire sur la colère en médecine chinoise.
    Est ce que vous pouvez m’aider a avoir plus d’informations sur le Foie et sur l’élément bois.
    Merci

    Répondre