Le thé vert fait-il (vraiment) mincir ?

the évert médecine chinoise

Seconde boisson la plus consommée au monde, le thé a des vertus extraordinaires. Qu’ils soient vert, blanc, noir, bleu ou rouge, les thés proviennent tous de la même variété d’arbuste : le Camelia Sinensis. Comme son nom l’indique (sinensis), la consommation des feuilles du théier prend ses origines en Chine, où ses vertus thérapeutiques sont connues depuis environ 4000 ans. Aujourd’hui très populaire en Occident, faisons le point sur ses usages traditionnels en phytothérapie.

Le thé vert vient de Chine !

Il existe plusieurs légendes, chinoise, indienne, japonaise, concernant l’origine de la consommation du thé. L’usage du thé serait toutefois né en Chine. Toutes les variétés de thé proviennent de l’arbre dénommé Camelia Sinensis, dont l’origine est chinoise. La légende raconte que l’empereur Shen Nung (ou Shen Nong) faisait bouillir de l’eau à l’abri d’un arbre pour se désaltérer, quand un vent léger fit tomber quelques feuilles dans son récipient. Les feuilles, en se mélangeant à l’eau, lui donnèrent une couleur et un parfum délicat. L’empereur goûta alors la boisson et l’apprécia. L’arbre était un théier sauvage : le thé était né.

On raconte aussi que l’empereur avait un corps en partie transparent, et qu’il était mi-homme, mi-animal. A travers son corps transparent, il pouvait observer les propriétés de chaque plante ingérée. Selon la légende, grâce à cette particularité physique, l’empereur Shen Nong fut à l’origine de la diététique, de l’agriculture et de la pharmacopée chinoise. Ainsi, le thé fut au départ une plante médicinale avant de devenir une boisson courante vers le 3ème siècle, bien que réservée aux personnes riches et puissantes à cause de sa rareté.

Les propriétés de Cha Ye en médecine chinoise

En médecine traditionnelle chinoise, on utilise le thé vert car c’est ce thé qui contient le plus de propriétés thérapeutiques. Son nom est Cha Ye. Le thé vert est l’un des thés n’ayant subi aucune transformation, fermentation ou séchage, fumage, etc.  Les dernières recherches ont démontré que le thé vert était le thé le plus antioxydant, surclassé par le thé blanc qui est séché pendant moins de temps que le thé vert, et dont les feuilles conservent davantage leurs bienfaits.

La saveur du thé (Cha Ye) est amère et douce. Sa nature est fraîche. Contrairement à ce que l’on pourrait penser la nature fraîche va plutôt refroidir le corps et ralentir la circulation du Sang et de l’Energie.

Les méridiens destinataires du thé vert sont le Cœur, Foie, Estomac, Vessie et le Gros Intestin.

Ses fonctions sont :
– Clarifier la tête et les yeux
– Clarifier la Chaleur, éliminer l’agitation
– Dissiper la stagnation d’aliments
– Atténuer les méfaits d’un excès d’alcool
– Favoriser la diurèse
– Arrêter la diarrhée
– Dissoudre les mucosités

Ses indications sont :

  • Céphalées, yeux rouges et douloureux, vision trouble due à un Vent Chaleur, tête lourde due à l’excès d’alcool
  • Hypersomnie, confusion mentale
  • Soif, agitation
  • Nausée, perte d’appétit, distension et douleur épigastriques et abdominales dues à une stagnation d’aliments, surtout due aux graisses animales et aux huiles végétales
  • Dysurie, oligurie, urodynie, urines foncées et peu abondantes, strangurie Chaleur due à une Humidité-Chaleur sur la Vessie.
  • Diarrhée due à une Humidité-Chaleur
  • Toux avec mucosités abondantes.

Dans l’ouvrage de référence de la médecine chinoise, le Shen Nong Ben Cao Jing, il est écrit  » Avec une saveur amère, le thé aide l’esprit, combat la fatigue, stimule le corps, réduit le poids, stimule la vision »

Selon les recherches contemporaines, d’autres vertus ont été découvertes : vertus antioxydantes, anti-cancer, anti-cholestérol. Pour retrouver ces vertus, je vous invite à (re)lire l’article Pourquoi consommer du thé vert.

Le thé fait-il vraiment mincir ?

En Occident, en plus de ses vertus antioxydantes, on parle souvent du thé comme d’un ingrédient minceur. Cela est vrai, mais ce n’est pas une panacée. En fait, le thé vert permet de dissoudre les mucosités, qui sont les graisses en médecine chinoise. C’est aussi un diurétique et il a un fort pouvoir hydratant. Cela favorise la production des Liquides Organiques et le bon fonctionnement de la Voie des Eaux. Le thé vert permet également d’améliorer la digestion.

Attention toutefois à bien le consommer ! De par son pouvoir antioxydant, il ne faut pas le consommer en mangeant, car il empêcherait l’assimilation du fer. Le boire froid est aussi un non-sens car le froid n’est pas bon pour la digestion. Ne l’associez également pas au ginseng car le thé neutralise ses effets tonifiants !

Retrouver le thé vert dans la formule Minceur !

minceur clinicasie bimont

Il existe une formule de pharmacopée chinoise bien connue associant le thé vert à d’autres plantes. Nous l’avons reprise sous le nom de Minceur aux Laboratoires Bimont. Cette formule favorise la digestion et lutte contre la stagnation alimentaire, l’excès d’Humidité, les mucosités. Elle permet de tonifier le couple Rate/Estomac. C’est un très bon accompagnement d’une cure minceur.

Bertrand Bimont copyright 2017. Tous droits réservés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

5 commentaires sur “Le thé vert fait-il (vraiment) mincir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Il me semble qu’un litre par jour n’est pas nocif, toutefois attention, car le thé est antioxydant : il s’oppose à l’assimilation du fer. Il est donc contre-indiqué en cas d’anémie. Il ne doit pas être pris au moment des repas. IL peut aussi d’opposer à l’assimilation de médicaments et de certaines protéines. En cas de trop grande consommation, il peut provoquer des palpitations, des céphalées, des acouphènes et des troubles de la vision.
      Pour ce qui est de réchauffer du thé, cela dépend du type de thé que vous buvez. Réchauffer ne semble pas adapté, mais il faudrait demander cela à un spécialiste du thé 😉 Par contre, certains thés peuvent s’infuser plusieurs fois, comme le thé blanc (jusqu’à 7 fois!), mais après séchage donc cela est différent.
      Bien à vous.

      Répondre