Les maladies du côlon selon la médecine chinoise

colopathie traitement médecine chinoise

La colopathie, qui regroupe sous son nom les différentes maladies du côlon, toucherait 10 à 20% de la population occidentale, et surtout les femmes. Côlon irritable, ballonnements, constipation ou au contraire diarrhées, les symptômes sont multiples et les causes incertaines en médecine occidentale. En médecine chinoise, on parle peu du Gros Intestin et donc du côlon car d’autres organes sont en première ligne lors des troubles de l’alimentation. Pourtant, cette médecine soigne très bien ces troubles…

Le Gros Intestin en médecine chinoise

La médecine occidentale sépare, dans le gros intestin, le caecum, la poche se trouvant au début de celui-ci, du côlon. Quant à la médecine chinoise, dont les viscères représentent plutôt des entités physiologiques mais aussi émotionnelles, elle ne considère le Gros Intestin que dans son ensemble. Ce dernier est d’ailleurs peu cité lors des causes des troubles de la digestion, car il laisse souvent la place à la Rate, à l’Estomac et au Foie.

La première fonction du Gros Intestin est de régir les liquides : il permet la réabsorption des liquides au niveau du côlon. Sa deuxième fonction est de transformer les déchets en selle, c’est pourquoi on le nomme l’officier de la transformation. On retrouve ici la notion de Qi Hua (qui correspond à toute transformation dans le corps humain en médecine chinoise) permettant une ultime réabsorption des liquides avant évacuation à travers les selles.

Le Gros Intestin est l’entraille liée au Poumon dans la théorie Zang Fu (Organes/entrailles). Ces deux viscères sont complémentaires, car c’est notamment le Qi du poumon qui descend et fournit au Gros intestin l’énergie nécessaire à l’effort requis par la défécation. Un trouble énergétique du Gros Intestin pourra se répercuter sur l’énergie du Poumon. Or, on sait comment le Poumon est important pour notre santé physique et émotionnelle !

>> En savoir plus sur la relation Poumon / Gros Intestin en médecine chinoise

Le syndrome du côlon irritable et autres colopathies

Selon la médecine occidentale, vous souffrez d’un « syndrome du côlon irritable » si, pendant au moins 6 mois consécutifs, vous avez ou plusieurs symptômes tels que :

  • des crampes abdominales soulagées par l’émission des selles,
  • des ballonnements (sensation de ventre gonflé),
  • une constipation ou une diarrhée, parfois en passant de l’une à l’autre,
  • des envies de déféquer pressantes ou au contraire inexistantes,
  • un ventre bruyant.

Toujours selon la médecine occidentale, le syndrome du côlon irritable est généralement associé à des facteurs émotionnels, alimentaires, médicamenteux ou hormonaux. Certains chercheurs émettent l’hypothèse que l’hypersensibilité intestinale proviendrait du lien direct entre les intestins et le système nerveux central (cerveau). En médecine traditionnelle chinoise, les facteurs émotionnels ne sont pas exclus, bien au contraire…

Les causes en médecine traditionnelle chinoise

  • Le trio Rate / Estomac / Foie

Comme nous l’avons plus haut, les problèmes de digestion ne sont pas généralement liés à un déséquilibre énergétique du Gros Intestin. Ce sont la Rate, l’Estomac et le Foie qui sont souvent concernés. Pour en savoir plus sur le rôle de ces trois organes dans la digestion, je vous invite à (re)lire cet article sur les problèmes de digestion en médecine chinoise.

  • L’alimentation

Une alimentation trop riche en matières grasses, sucres mais aussi et surtout trop « humide » perturbera le fonctionnement de la Rate. Pour la diététique chinoise, nos habitudes occidentales ne sont pas adaptées ! Crudités, boissons froides, cuissons trop fortes, tout cela épuise la Rate et détériore les apports des aliments. Pour en savoir plus sur la diététique chinoise et sur comment ne pas fatiguer votre Rate, je vous invite à consulter la rubrique diététique chinoise et à lire cet article sur la Rate et mes conseils diététiques.

  • Les émotions

Ah, les émotions… Il est essentiel, en médecine chinoise, de garder un Shen (Esprit) calme. Trop de pensées, de rumination mentale va épuiser la Rate. Trop de colère intériorisée, de deuil non fait ou de sentiments enfouis font quant à eux, bloquer l’énergie du Foie, impactant la Rate et donc la digestion. Conscientes ou non, les émotions jouent un grand rôle dans notre santé.

S’accompagner de la pharmacopée chinoise

En cas de ballonnements, douleurs abdominales, digestion ralentie, régurgitations acides ou de « syndrome du côlon irritable », je vous conseille une cure de Shu Gan Pian pendant au moins 1 mois. Si ces troubles digestifs s’accompagnent de constipation, je vous conseille une cure de Run Chang Pian en même temps.

Si vos troubles sont liés à une cause émotionnelle, je vous recommande en plus An Shen Bu Xin Pian.  Si vous ressentez un excès de colère, une irritabilité qui s’installe dans le temps, il serait judicieux d’effectuer un travail énergétique sur le Foie en prenant en même temps le complément Xiao Yao Pian.

Retrouvez la semaine prochaine d’autres conseils et astuces pour améliorer votre transit intestinal !

Copyright Bertrand Bimont 2017. Tous droits réservés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *