Les troubles respiratoires vus par la médecine chinoise

poumon troubles respiratoires automne

Avec le froid et l’humidité, nous sommes plus susceptibles d’attraper des rhumes, de déclencher une toux ou une bronchite. Pour les personnes asthmatiques, le rhume sera le déclenchement de crises d’asthme. La médecine traditionnelle chinoise ne connait pas la « bronchite » mais propose cependant des traitements pour soulager ces types d’affections respiratoires, classés plutôt selon les symptômes.

Les classiques : le rhume et le syndrome grippal

En médecine allopathique, le rhume est dû à un virus. C’est une infection du nez et de la gorge. On l’appelle aussi rhinite. Le rhume est responsable d’éternuements, de congestion nasale (sensation de nez bouché), d’écoulements obligeant à se moucher et souvent d’une sensation de mal de gorge.

En médecine chinoise, pas question de virus mais les symptômes du rhume et du syndrome grippal sont amenés par une invasion du Poumon par le Vent Froid avec des symptômes comme : encombrement du nez, l’écoulement d’un mucus clair et aqueux, des éternuements, de la toux, de la fièvre, des céphalées occipitales et/ou des courbatures. Le Vent-Froid est une cause externe de déséquilibre et peut provoquer des troubles respiratoires si l’Énergie défensive (Wei Qi) est affaiblie. (voir article à ce sujet)

La bronchite chronique

Selon la médecine allopathique, la bronchite chronique est avérée lorsqu’une personne souffre d’inflammation des bronches provoquant toux et crachats pendant au moins 3 mois par an. On parle souvent de ce trouble comme celui des fumeurs, affectant donc directement le Poumon. Mais en médecine chinoise, cette maladie peut également venir d’un déséquilibre Rate/Estomac. Une alimentation trop riche alourdissant l’activité de la Rate, et couplée au stress qui alimente le Feu du Foie et du Cœur, peut provoquer Humidité et Chaleur dans le Poumon. Les mucosités se créent et s’installent, donnant lieu à notre fameuse bronchite chronique.

>> En savoir plus sur la Rate en médecine chinoise

Le rhume avec asthme et la bronchite asthmatiforme

La bronchite asthmatiforme est une forme particulière de bronchite aiguë, parfois récidivante, qui associe les symptômes classiques de la bronchite aiguë à des signes respiratoires généralement caractéristiques de la crise d’asthme.

L’asthme est souvent déclenché par des infections respiratoires qui peuvent toucher la muqueuse du nez, des sinus et des bronches. En médecine allopathique, l’une des causes de déclenchement de l’asthme est donc lié à la présence d’un virus ou d’une bactérie. L’asthme est également très souvent lié aux allergies respiratoires.

En médecine chinoise, les causes de l’asthme sont multiples, mais invariablement on constate que le Poumon est atteint dans ses fonctions de diffusion et de descente du Qi. Mais, comme pour la bronchite, si l’asthme atteint principalement le Poumon, il y a souvent une perturbation importante de deux autres Organes, la Rate/Pancréas et les Reins. Si le Qi de la Rate est affaibli, elle ne peut amener le Qi au Poumon et l’Humidité stagne, aboutissant dans le nez. Comme nous l’avons vu dans cet article, le Qi du Poumon est intrinsèquement lié au Qi des Reins. En cas de faiblesse des Reins, le Qi du Poumon ne peut descendre correctement. En excès, le Poumon sera affaibli et à la moindre attaque de Vent, cela déclenchera une nouvelle crise d’asthme.

Mon conseil en cas de bronchite chronique et asthme, toux

Ding Chuan Pian

Pour apaiser et diffuser le Poumon et éliminer les troubles respiratoires ci-dessus, il existe une formule de pharmacopée chinoise dénommée Ding Chuan Pian. Cette formule clarifie la chaleur et transforme les mucosités.

Bertrand Bimont Copyright 2016. Tous droits réservés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

2 commentaires sur “Les troubles respiratoires vus par la médecine chinoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. thomas

    Bonjour

    concernant le Ding Chuan Pian, mon ami à depuis cet été une toux grasse par alternance qui s’installe pendant une semaine et qui disparaît, récémment cette toux a été accompagné d’un gros syndrome grippal de légères fièvre se d’une fatigue généralisé.
    Il y a eu une exacerbations des symptômes respiratoires et la radio de thorax montre un petit foyer.
    Peut on prendre ce complément pendant le traitement anti biotique

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Oui, votre ami peut prendre Ding Chuan Pian pendant son traitement antibiotique, il n’y a pas de contre-indications. Je vous conseille aussi, si cela n’a pas déjà été fait, de consulter un spécialiste en médecine chinoise afin de réaliser un bilan énergétique. Vous trouverez un annuaire des thérapeutes ici : http://www.laboratoiresbimont.fr/annuaire-therapeute/. Bonne journée.

      Répondre