Même pas peur !

peur stress angoisse mtc

La peur, une émotion si commune mais parfois dévastatrice… En ces temps où les actualités sont souvent moroses voire inquiétantes, la peur alimente de nombreuses conversations. Quel est l’effet de la peur sur notre organisme en médecine traditionnelle chinoise ? Comment la gérer afin qu’elle n’affecte pas notre équilibre psychologique et physiologique ?

La peur en médecine traditionnelle chinoise

En médecine traditionnelle chinoise, la peur est l’émotion liée au Rein. Elle correspond également à ce que l’on appelle stress et angoisse. Il est important de différencier la peur en tant qu’émotion profonde, inconsciente et ancrée en nous, de la peur immédiate ressentie face à un stimuli extérieur (agression, accident, incendie).

Une peur peut être saine et bénéfique : c’est celle qui entraine l’augmentation de l’adrénaline et stimule l’action. De même, un stress modéré mais répété (dans le cadre professionnel ou sportif par exemple) n’est pas forcément malsain et peut au contraire nous pousser à aller au bout de nos capacités.

Cependant, si la peur est chronique et sans raison apparente, elle se manifeste par une anxiété, une angoisse permanente. C’est à ce moment-là qu’elle est néfaste. Un peur chronique est souvent générée par un évènement du passé, de type choc émotionnel. Elle peut aussi être une peur intense de la mort.

Ce que provoque la peur

Une peur subite va provoquer une perte brutale du Jing et un vide de l’énergie du Rein, avec des symptômes comme les tremblements, les jambes coupées, les dents qui claquent. Le Rein étant l’organe gouvernant les orifices du bas, il arrive parfois que cette forte émotion provoque l’incontinence. L’après-coup pourra engendrer un affaiblissement du Rein avec des symptômes comme la dépression, les troubles du sommeil, la frilosité, la chute des cheveux ou bien des vertiges.

Une angoisse chronique va aussi affaiblir le Rein mais surtout épuiser le Jing, l’Essence, la réserve vitale. On dit en médecine chinoise que la peur fait descendre le Qi, provoquant chez l’enfant le fameux « pipi au lit » et chez l’adulte des symptômes comme la descente de l’estomac ou de la vessie, l’incontinence urinaire, la volonté défaillante, de l’agitation mentale ou de l’insomnie.

L’Esprit du Rein étant la volonté, une peur latente va aussi alterner la motivation, la capacité réalisatrice et le « vouloir-vivre » d’une personne. Quand l’Esprit du Rein est fort, la témérité l’est aussi. Si le Jing est affaibli, la personne aura au contraire plus tendance à désespérer.

Comment faire face à cette émotion ?

La peur est une émotion plutôt néfaste quand elle est ressentie à long terme. En médecine traditionnelle chinoise, la gestion des émotions est très importante, c’est pourquoi il existe plusieurs techniques pour cela. L’acupuncture peut vous aider, en stimulant certains points correspondant aux organes liés. La pharmacopée peut également vous accompagner lors de votre démarche de lâcher prise, avec notamment l’utilisation de la poudre de perle et/ou d’An Shen Bu Xin Pian. D’autres techniques existent, comme les exercices de Qi Gong, qui vous permettront de tonifier votre Énergie Vitale et donc de renforcer votre « carapace » face aux émotions négatives.

En savoir plus sur le lâcher-prise…

Bertrand Bimont Copyright 2016. Tous droits réservés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

14 commentaires sur “Même pas peur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. TOPENOT

    Bonjour MÊME PAS PEUR,

    Quelles sont les possibilités de guérison avec la médecine chinoise, face à la maladie de la schizophrénie « légère » ?

    Cordialement,

    Répondre
    1. GOZLAN Roland

      Bonsoir,
      La schizophrénie (ou dédoublement de la personnalité) est classée en Médecine Traditionnelle Chinoise dans le syndrome « Dian Kuan ».
      Il faut donc rechercher quel déséquilibre prédomine dans votre cas et pour ce faire poser un diagnostic en MTC et déterminer quels traitements (acupuncture en association avec de la pharmacopée chinoise) vous seront appropriés.
      Comme dans toutes pathologies sérieuses nous parlerons de cures pour le traitement. Une cure comprenant entre 5 et 12 séances d’acupuncture, à raison d’une séance par semaine pour un suivi minimum.
      Nous ferons une pose de quelques semaines en surveillant l’état et le comportement du patient.
      Nous pourrons compléter le traitement acupuncture par l’ association d’une prescription de pharmacopée.
      La médecine manuelle (Tuina = massage et mobilisation) peuvent aussi apporter une détente et une meilleure approche du corps.
      Je reste à votre disposition pour tous renseignement complémentaires.

      Répondre
  2. PIERRE

    Bonjour ,
    suite à une grande peur existentielle il y a 8 ans, je suis devenue incontinente urinaire.
    L’ostéopathie ne m’a pas aidée.La kiné spécifique non plus.Je fais une « gym » équilibrante sur le plan global mais le problème , bien qu’amélioré, persiste toujours lors de certaines émotions .
    Pouvez-vous me donner un conseil ?
    Merci d’avance.

    H.P

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Avez-vous consulté un thérapeute spécialisé en médecine traditionnelle chinoise (acupuncture ou pharmacopée)? Si ce n’est pas le cas, je vous le conseille afin de faire un travail sur le terrain. Je ne peux vous donner de conseil sans une consultation. Bien cordialement.

      Répondre
  3. DIRAISON Marie-Anne

    Bonjour, je suis très sensible à votre propos sur la peur car je suis malheureusement devenue très angoissée suite à un accident de santé récent et grave. Depuis, je suis encore un peu en convalescence forcée pour cause d’insuffisance respiratoire ( intervention chirurgicale lourde suite à une tumeur sur la trachée, et coma !..)
    Le problème est que malgré ma conscience aigüe de  » revenir de loin  » et peut-être de la nécessité de parler de cette expérience avec un thérapeute, j’essaie de trouver en moi les ressources pour aller bien ; cela dit, je ne réussis pas à lutter contre une peur qui stagne en moi et me fragilise énormément, j’ai peur pour mon conjoint ( parce qu’il fume beaucoup !) , j’ai peur pour mes enfants, etc… Je fais des exercices de relaxation et de lâcher- prise pour tenir, ça aide mais ….

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Il est normal de ressentir cette peur et déjà vous êtes sur le bon chemin. Vous faites très bien de faire des exercices de relaxation et de lâcher-prise (avez-vous essayé le Qi Gong?). Cela prendra certainement du temps pour ne plus être fragilisée par cette émotion. Si vous souhaitez vous faire accompagner par la pharmacopée chinoise, je vous conseille An Shen Bu Xin Pian, qui est une formule pour réguler les émotions, favoriser le lâcher-prise. Bien cordialement.

      Répondre
  4. soufflard

    Face a l’actualité , je voudrais trouver un acupuncteur ou autre dans l’Oise pour régler ce problème qui me plombe et me vide littéralement de mon énergie comme vous le décrivez si justement .
    je ne veux pas que le xanax ne soit que ma seule solution .
    Je compte sur vous.

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Si vous recherchez un acupuncteur, un annuaire est à votre disposition ici : http://www.laboratoiresbimont.fr/annuaire-therapeute/ . Si vous souhaitez vous faire aider aussi par la pharmacopée chinoise, je vous conseille la formule An Shen Bu Xin Pian (permet le lâcher prise) ou le produit Harmonie qui est à base de poudre de perle et de millepertuis (permet de limiter les angoisses et tonifie l’énergie). Bien à vous.

      Répondre
  5. Tessa

    Ma petite-fille qui aura bientôt 6 ans fait encore pipi au lit presque toutes les nuits, ce qui la rend très malheureuse.
    La médecine chinoise peut-elle l’aider.
    Merci de vos conseils

    Répondre
    1. MARIE

      je retrouve ce même problème avec mon petit fils de 6 ans et même, parfois, dans la journée, il se lâche un peu.
      on Pensait qu’avec l’été, cela allait s’arranger mais non.
      il faut dire qu’il a vécu des moments très difficiles depuis ces 4 ans : une mère psychotique, bipolaire et pervers-narcissique. Depuis, mon fils a récupéré la garde intégrale de son fils et s’est ’employé avec mon aide à lui redonner de un sentiment de sécurité: il est sensible au rejet et à l’abandon, à la méchanceté (obsédé par l’idée qu’il doit se défendre) et la colère n’est pas toujours bien loin.
      Par ailleurs, très intelligent, il a complètement intégré la lecture mais rentre quand même en CP, pas assez mature par ailleurs pour sauter une classe.
      J’aimerai avoir une réponse comme vous

      Répondre
      1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

        Bonjour,
        Comme pour le commentaire précédent, je vous conseille d’amener cet enfant consulter un spécialiste de la médecine chinoise si vous souhaitez le soigner avec cette médecine. Dans son cas, un accompagnement psychologique pourrait aussi être adapté. Bien à vous.

        Répondre
    2. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Excusez-moi pour le retard de réponse. La pharmacopée chinoise en automédication n’est pas adaptée pour les enfants de moins de 7 ans. Je vous conseille de consulter un thérapeute spécialisé en médecine chinoise (annuaire sur le site des Laboratoires Bimont), cela pourra l’aider oui. Bien cordialement.

      Répondre
  6. Renvoi: Mémoire, concentration : les troubles cognitifs en médecine chinoise - Tendance Santé, le blog de Bertrand Bimont