Mémoire, concentration : les troubles cognitifs en médecine chinoise

memoire concentration medecine chinoise

Avec l’âge, la concentration et la mémoire s’amenuisent parfois… Sans même parler de la maladie d’Alzheimer, l’allongement de la durée de la vie amène de nouvelles problématiques médicales. La médecine occidentale explique la variabilité des cas par une combinaison de facteurs génétiques et d’habitudes de vie. Or, en médecine chinoise, vous le savez, il n’est pas question de “génétique” à proprement parler. Le mode de vie est, par contre, primordial pour éviter les dégénérescences et les troubles cognitifs.

Les troubles cognitifs selon la médecine occidentale

Un trouble cognitif est un ensemble de symptômes incluant des troubles de la mémoire, de la perception, un ralentissement de la pensée et des difficultés à résoudre des problèmes.
Souvent dus à des lésions cérébrales, ils peuvent aussi résulter de troubles mentaux (psychoses, troubles de l’humeur, troubles anxieux). Ils sont aussi parfois la résultante de maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer ou la démence sénile.

Ces troubles cognitifs peuvent être légers. Ils sont alors dus au vieillissement cognitif normal ou sont les prémices de maladies neurodégénératives selon les cas. Les troubles cognitifs légers affectent la mémoire, le langage, le raisonnement, la planification et l’orientation mais n’ont pas d’impact sur l’autonomie de la personne. C’est là que réside leur différence avec les cas de démences (dont le cas le plus fréquent est la maladie d’Alzheimer), qui sont des cas pathologiques non liés au vieillissement normal.

Ce qu’en pense la médecine traditionnelle chinoise

La perte des capacités intellectuelles

Selon la médecine chinoise, les troubles cognitifs comme les pertes de mémoire, la confusion mentale, la désorientation et les troubles du raisonnement (baisse des facultés intellectuelles) ont plusieurs causes énergétiques provenant de divers organes. La bonne santé du Shen est très importante mais également un bon entretien du Jing des Reins.

En effet, les capacités intellectuelles impliquent les 5 esprits (Hun, Po, Yi, Zhi et Shen), elles supposent une harmonie dans leur coordination, dont le Shen du Cœur en est le chef d’orchestre. Si les Esprits ne sont pas en harmonie, alors la personne se coupera du monde extérieur, entraînant une perte de conscience (légère) et par conséquent une perte de mémoire. Quand les fonctions du Shen s’accomplissent correctement, le mental est stable, l’esprit est clair, la pensée est agile, la réceptivité aux informations venant du monde extérieur est normale.

Les capacités intellectuelles sont bien sûr liées au Cœur, qui est la résidence du Shen et donc l’Organe de la conscience, mais aussi au cerveau. “Entraille curieuse”, le cerveau est nourri par la Moelle. Il est donc en relation fonctionnelle avec le Rein (dont l’Essence, le Jing, produit la Moelle), mais également avec le Cœur, dont le Sang l’irrigue. Or, le Jing du Rein baisse naturellement avec l’âge…

Si l’Essence et le Sang sont tous deux abondants, le Cerveau bénéficie d’une bonne santé et d’une forte vitalité : la mémoire à court terme et la concentration sont bonnes, les oreilles entendent correctement et les yeux voient bien (les yeux sont l’ouverture du Foie mais sont aussi nourris par le Rein).

Si l’Essence du Rein et le Sang du Cœur sont tous deux en Vide, le Cerveau est lent, la mémoire mauvaise, la vitalité faible, l’ouïe et la vue affaiblies. Il peut survenir certains symptômes comme une mauvaise concentration ou des vertiges, notamment.

Le cas de la maladie d’Alzheimer

En ce qui concerne la maladie d’Alzheimer plus précisément, il s’agirait d’un vide de Qi et de Sang qui ne circulent plus dans le cerveau et d’un grand vide de Jing du Rein.La prévention est très importante car une fois la maladie installée, il est difficile de la traiter. Il faut tonifier le Qi et le Sang, pour que le corps et l’esprit restent bien en alerte.

Prévenir les troubles cognitifs

Conseils à appliquer au quotidien

Les relations sociales, l’apprentissage permanent, l’activité physique et l’alimentation sont des domaines auxquels il faut faire attention toute sa vie, et cela selon la pensée occidentale et chinoise. Voici quelques conseils de vie :

    • Entretenez vos relations, notamment familiales, cela est très important. En Chine, les personnes âgées vivent avec leurs enfants, les liens affectifs faisant circuler l’énergie.
    • Faites travailler le mental, en apprenant toujours de nouvelles choses et si possible en communauté (faire partie de clubs, groupes, associations)
    • Lisez des poèmes ou des textes à voix haute : ce mode de lecture permet à l’énergie de circuler et de concentrer son esprit
    • Gardez une activité physique, même douce, autant que possible. Si cela n’est pas possible, sortez au moins prendre l’air et allez admirer ce qui vous entoure
    • Attention bien sûr à votre alimentation
    • Essayez d’éviter les accidents, soyez prudents pour pouvoir pratiquer une activité physique longtemps

Le Ginkgo Biloba

Déjà évoqué dans cet article, les feuilles du Ginkgo Biloba contiennent des substances permettant de soutenir la circulation sanguine périphérique et notamment l’irrigation du cerveau. L’extrait de Ginkgo Biloba permet une meilleure oxygénation cérébrale favorisant la longévité et le bon fonctionnement des fonctions cognitives. L’activité cérébrale, la concentration et la mémoire sont soutenues. Également antioxydant, l’extrait de Ginkgo Biloba est un bon allié du vieillissement.

GINKGO-BILOBA-2Le Ginkgo Biloba est disponible sur le site des Laboratoires Bimont.

Bertrand Bimont Copyright 2017. Tous droits réservés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

2 commentaires sur “Mémoire, concentration : les troubles cognitifs en médecine chinoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *