Le Poumon, organe de l’automne : on récapitule !

respiration poumon automne

L’automne est le moment propice pour se pencher sur le Poumon et ses troubles liés. Faiblesse des défenses naturelles, maladies respiratoires chroniques, problèmes de peau ou moral dans les chaussettes… Le Poumon a de multiples facettes en médecine traditionnelle chinoise. Découvrons-les ensemble !

Les caractéristiques du Poumon en médecine chinoise

  • Maître du Qi

Le Poumon mérite ce surnom de « maître du Qi » (énergie vitale) car sans inspiration, pas de vie ! Le Qi de l’air (énergie inspirée) forme l’énergie première (Zong Qi) en se joignant au Qi des aliments. Du Zong Qi, découleront toutes les autres formes d’énergie dont le Qi, mais aussi le Wei Qi (énergie défensive à découvrir plus loin). La respiration, et plus particulièrement la première inspiration, donne l’impulsion au Cœur qui gouverne la circulation sanguine. Les deux sont donc intrinsèquement liés. Vous l’avez probablement remarqué : en situation de stress, votre cœur s’emballe et votre respiration devient difficile.

Ensuite, grâce à la respiration, le Poumon rythme et régule les mouvements du Qi dans le corps. Le Qi circule en effet dans les méridiens mais aussi dans 4 directions : montée, descente, entrée et sortie.

Une déficience du Qi du Poumon entrainera des problèmes de respiration : manque de souffle, asthme, apnée du sommeil, toux chronique.

  • Gouverne le Wei Qi

Le Wei Qi (énergie défensive) provient de l’essence subtile des aliments. Lorsque cette essence est extraite et transportée par la Rate jusqu’au Poumon, la partie la plus légère et la plus mobile, mais aussi la moins «noble», est diffusée, grâce au Poumon, sous la forme de Wei Qi (énergie défensive). Cette énergie circule plus précisément entre la peau et les muscles, à la surface du corps (qu’on nomme Biao).

Wei Qi est l’énergie qui nous protège des attaques de pervers climatiques : le Vent, le Froid, l’Humidité, la Chaleur… Ces facteurs pathogènes sont le vecteur par lequel arrivent les « virus » et infections comme le rhume, la bronchite, la grippe, mais aussi d’autres maladies qui peuvent être chroniques : asthme, allergies, toutes liées à un déficit/déséquilibre des défenses naturelles. Une faiblesse de l’énergie défensive peut aussi entrainer un manque d’énergie et une fatigue chronique.

  • Gouverne la peau et les pores

Le Poumon contrôle la peau et les poils et on dit qu’il s’ouvre au nez (c’est son orifice externe lié). C’est l’organe le plus externe, car il communique avec l’extérieur par la trachée, le larynx et le nez.

La peau, les pores et les poils constituent la première barrière de défense contre les énergies perverses. Quand le Qi (énergie) du Poumon est fort, les pores de la peau sont fermés, la transpiration est normale et la défense contre la pénétration des perversités climatiques est bonne. Au contraire, si le poumon est faible, les pores sont relâchés, le Wei Qi ne réchauffe plus la surface du corps. Il y a alors une plus forte transpiration et le poumon est plus sensible aux attaques perverses.

  • Lié avec le Gros Intestin

En médecine chinoise, chaque organe est lié à une entraille. Dans le cas du Poumon, celui-ci est lié avec le Gros Intestin.

En savoir plus sur la relation Poumon / Gros Intestin >>

  • Les émotions qui peuvent blesser le Poumon

Tout comme l’automne peut être une saison mélancolique, avec la nature qui décroît petit à petit, le Poumon est lié à l’émotion tristesse, mélancolie, chagrin. La tristesse, en tant qu’émotion pathologique, blesse le Poumon. Par conséquent, l’énergie vitale diminue. Parmi les symptômes du Vide du Qi du Poumon, on retrouve l’essoufflement, la fatigue, les états dépressifs, la voix faible, les pleurs incessants, etc.

Pour stimuler le Poumon, au contraire, il faut de la satisfaction, du plaisir à vivre dans et avec son corps et aussi faire une place au lâcher-prise.

Prévenir les déséquilibres énergétiques du Poumon

Complément alimentaire Automne

En automne, il est bien de tonifier l’énergie du Poumon en effectuant une cure de pharmacopée chinoise pour éviter les symptômes cités dans l’article. C’est pourquoi nous avons mis au point le complément Automne, qui fait partie de la Gamme des Cinq Saison. Je vous conseille une cure de 2 mois minimum entre le 21 septembre et le 1er décembre.

Copyright Bertrand Bimont 2017. Tous droits réservés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

6 commentaires sur “Le Poumon, organe de l’automne : on récapitule !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Pour la prostatite, je vous conseille Bei Xie Fen Pian, plus d’infos ici : http://tendancesante.net/2015-06-prevenir-et-guerir-les-troubles-de-la-prostate/ et ici : http://www.laboratoiresbimont.fr/bei-xie-fen-pian_530.68.htm .
      Pour l’arythmie cardiaque, vous pouvez prendre de l’ail noir fermenté. Plus d’infos ici : http://tendancesante.net/ail-noir-fermente-alicament/ et ici : http://www.laboratoiresbimont.fr/ail-noir-fermente_550.68.htm . Ces deux compléments sont à prendre pendant au moins 2 mois.
      Pour l’emphyse pulmonaire, je vous conseillerais de voir un thérapeute pour qu’il vous conseille un traitement, nous n’avons pas de complément adapté aux Laboratoires Bimont.
      Bien cordialement,

      Répondre
  1. duprez

    Mon petit fils est régulièrement enrhumé (11 ans on l’habille en 16ans ) hiver comme été. …peut on lui donner le traitement que vous indiquez ?
    Merci d’avance pour votre réponse
    Françoise

    Répondre
  2. Kervadec

    Bonsoir
    Je viens vers vous car j’ai beaucoup de désagréments liés à ma ménopause bouffées de chaleur un sommeil perturbé avez vous un remède en médecine chinoise. Merci

    Répondre