Résister aux attaques des pervers climatiques

énergies perverses vent froid médecine chinoise

Le temps se rafraichit… Attention aux coups de froid le matin et le soir ! Le Froid fait justement partie des six énergies perverses responsables des maladies en médecine chinoise. Avec le Vent, l’Humidité, la Sécheresse, la Chaleur et le Feu, le Froid peut s’insinuer en nous si notre Énergie Défensive (Wei Qi) est affaiblie. En ce début d’automne, partons à la rencontre de ces énergies perverses. Mieux connaitre son ennemi, c’est mieux le contrer !

Les énergies perverses et leurs saisons

Toutes les énergies climatiques anormales ou exagérées pour une saison donnée sont considérées comme énergies perverses (ou « pervers climatiques »). Par exemple, un Froid extrême en hiver est considéré comme énergie perverse, comme une canicule en été. Attention, nous parlons donc ici d’énergies perverses d’origine externe, et non endogènes comme par exemple, la Chaleur interne qui provoque du cholestérol (voir l’article Cholestérol : quand la chaleur dérègle notre corps…).

Les énergies perverses peuvent se combiner et donner par exemple du Vent-Froid, du Vent-Chaleur, de l’Humidité-Chaleur, etc. Dans ce cas, l’énergie perverse gagne en puissance.

Tout d’abord, les énergies perverses attaquent les régions superficielles du corps. Elles sont normalement contrées par l’Énergie défensive (Wei Qi) afin qu’elles ne pénètrent pas plus profondément dans le corps. Toutefois, si celle-ci est affaiblie, alors les énergies perverses progresseront vers l’intérieur du corps et provoqueront la maladie.

La moitié haute du corps est attaquée par les énergies perverses dites cosmiques (Vent, Chaleur, Froid, Sécheresse) alors que la partie basse du corps est attaquée par l’énergie perverse de la Terre (l’Humidité).

Si nous avons déjà un déséquilibre énergétique d’un organe, un déséquilibre émotionnel ou une faiblesse de l’énergie défensive générée par le Poumon, nous serons plus enclins à laisser pénétrer ces énergies perverses qui causeront aussi des maladies.

L’énergie perverse de l’automne, la Sécheresse

Selon la médecine chinoise, l’automne est lié à la Sécheresse. Notons que l’Humidité, qui apparaitrait plus représentative de cette saison en Europe, est liée à la Cinquième Saison et à la fin de l’été plus particulièrement. En automne, on retrouvera principalement la Chaleur-Sécheresse et le froid-Sécheresse, car il est rare que la Sécheresse seule attaque le corps.

La Sécheresse pénètre facilement dans le Poumon et l’assèche, faisant apparaitre des signes de déshydratation : sécheresse du pharynx, de la bouche, du nez, des lèvres, soif, absence de crachats, peau sèche, urines rares et constipation.

Le Froid-Sécheresse cause des symptômes tels que : céphalées, crainte exagérée du froid, toux, absence de transpiration, obstruction nasale.

Mais attention au Vent et au Froid !

Le Vent est surnommé « l’origine des 100 maladies » en médecine chinoise… Ce pervers climatique, associé au Printemps et au Foie, sert de véhicule et de porte d’entrée aux autres énergies perverses. Il s’y associe très souvent d’ailleurs. Lorsqu’il pénètre superficiellement la couche supérieure de l’épiderme, il peut causer des symptômes tels que : toux, céphalées, obstruction nasale, éternuements. Cependant, si le Vent pénètre plus profondément la couche supérieure de notre corps, appelée Biao et passe l’énergie défensive (Wei Qi), l’affection deviendra plus profonde. Parmi les maux classiques de l’hiver, le Vent surtout associé au Froid (Vent-Froid), cause bronchites, grippe, fortes expectorations…

Alors, comment contrer l’attaque de ces énergies perverses ? Vous pouvez bien sûr vous protéger physiquement, surtout pour le Vent et le Froid, mais aussi adopter une hygiène de vie équilibrée. L’énergie défensive doit être préservée en maintenant l’équilibre énergétique du Poumon.

Mes conseils en pharmacopée chinoise

Ding Chuan Pian

En cas de toux avec glaires, asthme bronchique, bronchite chronique, difficultés respiratoires, je vous conseille le complément Ding Chuan Pian.

 

 

 

allergies respiratoires bimont

En cas d’aversion pour les courants d’air, la poussière, syndrome grippal à répétition, bronchite chronique, allergies respiratoires, je vous conseille également Yu Ping Feng Pian. Ce complément permet de renforcer l’énergie défensive. Il peut être pris en même temps que Ding Chuan Pian.

 

Bertrand Bimont Copyright 2016. Tous droits réservés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *