L’anorexie selon la médecine chinoise

Véritable Trouble du Comportement Alimentaire (TCA), l’anorexie est souvent liée au refus de l’image de son propre corps et le signe d’un profond mal-être. Elle touche en majorité les femmes, en particulier les adolescentes au moment de la puberté. De graves répercussions sur la santé physique et mentale d’une personne peuvent en découler.

Selon la médecine occidentale ou en médecine chinoise, les TCA et notamment l’anorexie, sont perçus différemment.

L’anorexie en médecine occidentale

L’anorexie est, par définition, une incapacité ou un refus partiel ou total de s’alimenter. Il peut s’agir d’une anorexie soit mentale soit médicale. L’anorexie médicale correspond à une perte d’appétit liée à une pathologie comme un cancer ou une dépression.

La personne souffrant d’anorexie mentale s’impose une restriction alimentaire stricte et souvent dangereuse, due à la peur irraisonnée voire même la phobie de prendre du poids ou devenir obèse.

Bien que l’appétit soit la plupart du temps présent, elle mènera un véritable combat obsessionnel et continu contre le besoin et l’envie de s’alimenter. La personne perdra progressivement du poids tout en conservant une vision déformée de son corps et en recherchant toujours à maigrir plus, sans être satisfaite.

Du côté de la médecine occidentale, les chercheurs soupçonnent à l’origine de l’anorexie, plusieurs facteurs liés soit à la génétique, soit à un déficit hormonal ou à un dysfonctionnement neurologique et soit surtout à une estime de soi négative et un besoin de perfectionnisme.

L’anorexie est généralement soignée par une psychothérapie. La famille de la personne concernée est souvent amenée à participer au processus car il existe des liens étroits qui existent entre ces troubles et les relations familiales. Pour stimuler l’appétit chez les personnes anorexiques, il peut être prescrit de la cyproheptadine, qui est un antihistaminique voire des anti-dépresseurs.

En cas d’anorexie grave entrainant une dénutrition, l’adolescente ou la personne peut être hospitalisée et nourrie artificiellement.

 

L’anorexie vue par la Médecine Chinoise

Selon la Médecine Traditionnelle Chinoise, l’anorexie se définit par une réduction totale ou partielle de l’appétit, allant parfois jusqu’au dégout de la nourriture. Le nom de cette maladie en médecine chinoise, Shi Yu Bu Zhen, ne désigne pas seulement l’anorexie mentale mais également des désordres tels que l’inappétence ponctuelles ou de l’indigestion chronique. Ces troubles peuvent s’expliquer par plusieurs facteurs.

Une alimentation déréglée

Des aliments trop gras, trop sucrés ou alcoolisés, des aliments crus ou froids blessent et la Rate et l’Estomac. Les fonctions de transformation et de transport des aliments sont perturbées, entrainant un vide du Yang de la rate et de l’estomac. Les capacités de digestion s’en trouvent impactées et affaiblies. Un froid interne s’installe et cause l’anorexie.

Troubles émotionnels

Tout comme la boulimie traitée dans l’article de blog précédent, les états émotionnels peuvent déclencher l’anorexie.

Des troubles émotionnels sévères, tels que la colère ou la frustration déclenche une stagnation du Qi du Foie. Le Foie attaque son tour l’estomac, qui perd ses capacités digestives et provoquent l’anorexie.

Le surmenage et les ruminations mentales peuvent déclencher de leur côté directement un Vide de Qi de la Rate et donc des dysfonctions digestives.
« Lorsque s’alimenter ne fonctionne plus, c’est totalement une maladie de Vide de la Rate et de l’Estomac » Za Bing Yan Liu Xi Zhu.

Une faiblesse de l’estomac entraînera l’absence de faim et l’impossibilité de manger. Une tonification de l’estomac s’impose, entre autres.

 

MES CONSEILS EN PHARMACOPÉE CHINOISE


Shu Gan Pian, complément alimentaire
Shu Gan Pian

Conseillé en cas d’appétit diminué et d’indigestion.
Shu Gan Pian harmonise le Foie et l’Estomac.

Conseil d’utilisation : De 6 à 8 comprimés par jour pendant 1 mois minimum.

 

An Shen Bu Xin Pian, complément alimentaireAn Shen Bu Xin Pian

Reprenez de la distance avec les environnements agressant votre équilibre.
Le complément An Shen Bu Xin Pian calme le Shen (Esprit) et contribue au lâcher-prise.

Conseil d’utilisation : De 6 à 8 gélules par jour pendant 1 mois minimum.

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *