Le gros intestin en médecine traditionnelle chinoise

femme mains sur le ventre, transit et intestins

Le gros intestin en médecine traditionnelle chinoise

La fonction principale du gros intestin est de recevoir les aliments ingérés et transmis par l’intestin grêle. Après avoir absorbé une partie des liquides, il excrète les selles.

En médecine chinoise, on passe généralement très rapidement sur les fonctions du gros intestin, non parce qu’elles sont sans importance, mais parce que bon nombre des fonctions que la médecine occidentale attribue au gros intestin sont attribuées à la rate dans la perspective de la médecine chinoise. C’est elle qui contrôle la transformation et le transport des aliments et des boissons pour la totalité du système digestif, y compris pour l’intestin grêle et le gros intestin. C’est pour cette raison qu’en pathologie, des symptômes tels que la diarrhée, la distension et les douleurs abdominales sont généralement attribués à un déséquilibre de la rate.

A quoi correspond le gros intestin ?

  • Organe associé : Le poumon
  • Couleur : Blanc
  • Saveur : Piquant
  • Saison : Automne
  • Élément : Métal

Et l’alimentation dans tout ça ?

Bien évidemment, l’alimentation affecte directement le gros intestin. Une consommation excessive d’aliments froids et crus peut engendrer un froid interne qui provoque des diarrhées. D’autre part, une consommation excessive d’aliments gras et chauds peut engendrer une chaleur/humidité dans le gros intestin.

La relation gros intestin/poumon

Les relations qui existent entre le poumon et le gros intestin sont de type intérieur/extérieur. Ces relations sont très importantes pour l’accomplissement des fonctions corporelles courantes.

Ainsi c’est le Qi du poumon qui descend et fournit au gros intestin le Qi nécessaire à l’effort requis par la défécation. Si le Qi du poumon est insuffisant, il ne peut fournir suffisamment de Qi au gros intestin pour la fonction de défécation et il en résulte la constipation. Cette pathologie se rencontre très fréquemment chez les personnes âgées dont le Qi du poumon est affaibli. Inversement, la capacité du poumon à faire descendre le Qi dépend du rôle que joue le gros intestin dans sa fonction d’excrétion des déchets. Si cette fonction est altérée et que la personne souffre de constipation, la stagnation des aliments dans le gros intestin peut perturber la fonction de descente du poumon et entraîner de l’essoufflement.

Elles sont, comme d’autres contractions involontaires ou chroniques dans le reste du corps, l’expression d’un stress produit par la manifestation de charges émotionnelles. Les contractions dans le gros intestin ont tendance à se maintenir exactement au même endroit, quelle que soit la consistance de la matière fécale qui traverse cette zone. L’emplacement de la contraction est un lieu significatif pour le corps émotionnel. Pour chaque contraction et pour chaque obstruction dans l’intestin, on trouve une signification et une charge émotionnelle qui y sont rattachées.

Ce que cache souvent les maux de ventre

Cela arrive à tout le monde d’avoir des maux de ventre ou des crampes inexpliqués. En fait, ces grosses contractions, souvent ressenties comme des crampes, n’ont rien à voir avec le transit intestinal. Elles sont, comme d’autres contractions involontaires ou chroniques dans le reste du corps, l’expression d’un stress produit par la manifestation de charges émotionnelles. Les contractions dans le gros intestin ont tendance à se maintenir exactement au même endroit, quelle que soit la consistance de la matière fécale qui traverse cette zone.

L’emplacement de la contraction est un lieu significatif pour le corps émotionnel. Pour chaque contraction et pour chaque obstruction dans l’intestin, on trouve une signification et une charge émotionnelle qui y sont rattachées. On dit qu’il est plus facile pour le corps de supporter la douleur au niveau physique qu’au niveau émotionnel. Notre corps développe alors une stratégie « de protection » afin que la personne n’éprouve pas la douleur en général.

Les types de pathologies du gros intestin

Il existe différents types de pathologies pour le gros intestin. On les classe en deux grandes catégories, les pathologies de type vide, et de type plénitude. Ces pathologies seront développées mardi prochain dans notre prochaine newsletter.

Vous souhaitez harmoniser votre poumon et votre gros intestin et lutter contre les troubles automnales ? Découvrez le complément alimentaire Automne des Laboratoires Bimont .

Le gros intestin en médecine traditionnelle chinoise
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

7 commentaires sur “Le gros intestin en médecine traditionnelle chinoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Drieu

    Je suis une adepte des lavements intestinaux hebdomadaires ou plus ou moins en fonction de mon « intoxication « . Pas pour de la constipation, mais comme moyen de detoxifier mon organisme.
    Lavement de 1l d’eau tiede sans rien dedans.
    Mais depuis maintenant qq annees, j’ai developpe une toux chronique qui ne semble reliee, ni correlee a quoi que ce soit.
    Merci de bien vouloir m’aider dans cet horrible symptome. Quel praticien consulter ???
    Merci
    peru06

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance SantéBertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Il se peut que votre toux soit liée à un problème de Liquides ou de mucosités dans votre corps. Je vous conseille la consultation d’un thérapeute en médecine chinoise afin qu’il vous fasse un bilan énergétique pour savoir quelles sont les causes de cette toux inexpliquée. Vous trouverez un annuaire des thérapeutes ici : http://www.laboratoiresbimont.fr/annuaire-therapeute/ . Bien à vous.

      Répondre
  2. Renvoi: Les maladies du côlon selon la médecine chinoise - Tendance Santé, le blog de Bertrand Bimont

  3. Jacky Tuvache

    Ayant subit dernièrement des émotions assez importantes, je me retrouve avec des douleurs dans le ventre. Je suis extrêmement épuisé et n’ai plus d’appétit. En fait, je me retrouve très bien dans la description de ce sujet. J’attends des résultats d’analyse d’urine car j’ai aussi un problème urinaire, et de prise de sang. J’ai 68 ans et je suis normalement en bonne santé. Pouvez vous me conseiller. Je suis très ouvert aux médecines dites « parallèles ». Merci d’avance.

    Répondre