Qu’est-ce que l’artémisine ?

L’artémisine qu’est-ce que c’est ?

Le «Qing Hao» (prononcez «Tching Hao») ou Artemisia Annua est une plante qui vient essentiellement du nord de la Chine et elle est connue sous le nom d’«armoise» dans nos pays occidentaux. L’artémisinine est extraite des feuilles de l’armoise annuelle (artemisia annua), une plante de la famille des ambroisies, qu’il ne faut pas confondre avec l’ambroise commune qui est connue surtout pour ses agents allergisants. Elle est présente en abondance en Chine et elle est également cultivée dans certains pays africains. L’artemisia annua est utilisée depuis des milliers d’années par la médecine traditionnelle chinoise pour traiter la fièvre et le paludisme.

Usages traditionnels

L’artémisia annua est utilisée principalement dans le traitement du paludisme. L’usage traditionnel comme antipaludéen est attesté en chine depuis plus de 2000 ans. Son efficacité est aujourd’hui validée par plusieurs études cliniques et l’OMS en valide l’usage depuis plusieurs années. A noter que l’artémisia annua se montre efficace en traitement de la maladie et non en prévention. En effet l’artemisine bloque la reproduction du parasite mais ne modifie pas sa capacité à entrer dans l’organisme. Il est donc déconseillé de substituer l’armoise aux traitements préventifs conventionnels. Elle est aussi utilisée dans le traitement de certaines dermatites.

Usages contemporains

L’artémisine, le principe actif de l’armoise annuelle, fait l’objet de nombreuses investigations scientifiques notamment comme antiviral. En laboratoire, l’artémisine inhibe la réplication de nombreux virus dont ceux de l’herpès et elle est aussi capable de provoquer l’apoptose (destruction) de plusieurs types de cellules dont certaines cellules cancéreuses.

Une affinité particulière pour le fer une solution dans le traitement de l’hémochromatose

En 1993, des chercheurs de l’université du Michigan ont découvert le mécanisme d’action de l’artémisine. L’hémoglobine contient de grandes quantités de fer libre. Les chercheurs américains ont constaté que le parasite du paludisme survit chez son hôte en consommant près de 25% de l’hémoglobine (l’hème est formé d’une structure aromatique et d’un atome de fer). Au lieu de cela, il stocke le fer sous la forme d’un polymère appelé hémozoïne.

Artémisine et cancer

La Revue des Sciences de la Vie (USA) a présenté une vaste étude de l’Université de Washington, menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai sur l’artémisine. Elle a découvert au départ que l’artémisine pouvait détruire rapidement près de 30% des cellules cancéreuses du poumon. Mais en la combinant avec du fer, elle éradique jusqu’à 98% des cellules cancéreuses, en seulement 16 heures. En plus, la consommation de cette plante n’a aucun impact sur les cellules pulmonaires saines en raison du fer qui se joint sélectivement au tissu cancérisé, ceci favorisant l’attaque ciblée de l’artémisine. Une autre étude a été menée sur des échantillons de tumeurs mammaires cancéreuses in vitro. Vu que ces cellules ont aussi une forte propension à accumuler le fer, il a aussi été associé du fer à l’artémisine. Il a ainsi été obtenu un taux de 75 % de destruction du cancer après seulement 8 heures et presque 100% en seulement 24 heures. Depuis, de nombreuses expériences ont été menées sur différents cancers (prostate, intestins….), et jusqu’à présent elles ont toutes prouvé que l’artémisine combinée au fer détruisait sélectivement les tumeurs cancéreuses, ce qui a fait définir l’artémisine par le Dr Len Saput, comme « une bombe intelligente pour le cancer »

Une incompatibilité avec l’action des antioxydants

La supplémentarité en antioxydants pourrait être contre-indiquée pendant la prise d’artémisine. En effet, exerçant son activité dans l’organisme en créant des radicaux libres qui interagissent avec le fer dans la cellule cancéreuse, toute substance protégeant des dommages radicalaires pourrait contrarier son efficacité

Retrouvez le produit Artémisia sur le site des Laboratoires Bimont : https://www.laboratoiresbimont.fr/defenses-naturelles/artemisia_375.htm

Qu'est-ce que l'artémisine ?
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

16 commentaires sur “Qu’est-ce que l’artémisine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Rouché Jacqueline

    Bonjour, Puis-je prendre Artemisia ; j’ai eu un cancer du sein invasif traité il y a 4 ans par chimio (récidive
    d’un cancer sein en 1993 traité par radiothérapie).
    aucun ganglion atteint.
    actuellement aucun traitement car il n’était pas hormono dépendant.
    Merci de votre réponse

    Répondre
  2. HENRY

    Bonjour, avez-vous eu des résultats marquants dans votre entourage sur différents type de cancer , prostate ou ovaires, utérus, suite à la prise de l’artemisia et à quel dosage doit on associer le fer?
    Je vous remercie de votre réponse, cordialement. Constance

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Nous réalisons parfois aux Laboratoires Bimont des suivis de nos clients qui ont pris de l’Artemisia. Les retours, pour tous types de cancers confondus, sont pour certains positifs. Toutefois, l’évaluation de l’efficacité de la plante seule (avec le fer bien sûr) est très difficile à évaluer pour les personnes car la plupart prennent un autre traitement en même temps (chimio, radiothérapie et même d’autres compléments alimentaires). Pour le dosage du fer, il faut prendre la quantité indiqué sur le flacon. Pour le fer de la marque Feralim, Michel Dogna conseille 1 dose un 1/4 d’heure avant 2 repas dans la journée. Bien à vous.

      Répondre
  3. Petey Valérie

    bonjour
    pouvez-vous me dire si l’artémisine peutêtre prise pendant une chimiothérapie ou si cela constitue une contre indication. ?

    Si oui, quels produits peuvent être pris pendant la chimio pour renforcer la RAte effondre, la production de globules rouges ayant cesser …?

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Oui l’artemisia (contenant de l’artémisine) peut être prise pendant une chimiothérapie, il n’y a pas de contre-indications. POur renforcer la rate et activer la production de globules rouge, je vous conseille Shu Gan Pian pendant au moins 1 mois. Bien cordialement.

      Répondre
  4. catherine

    Bonjour, ma mère ayant un cancer des poumons, est en chimio, une fois par semaine (gemcitabine)
    J’ai appris que le curcuma améliorait les effets et la tolérance. Sous quelle forme le prendre, et combien de gramme par jour? Faut-il éviter de le prendre le jour de la chimio?
    Pour l’artemisia, je voudrais lui faire prendre, mais je ne sais pas comment procéder. Vous dites que l’on peut la prendre pendant la chimio, d’autres de vos collègues disent qu’il faut éviter pendant la chimio ??? Et le fer il faut le prendre avant ou avec? Merci de votre réponse.

    Répondre
    1. Bertrand Bimont - Tendance Santé Auteur de l'article

      Bonjour,
      Pour le curcuma, la meilleure forme est en poudre (complément alimentaire), attention au taux de curcumine qui doit être assez élevé (minimum 95%). Je crois que c’est 1g par jour mais n’en suis pas sûr. Je ne peux vous répondre pour le jour de la chimio.
      Par contre, si votre mère prend de l’artemisia avec du fer, il ne faut pas prendre du curcuma car c’est un antioxydant, il va donc éliminer le fer et diminuer l’effet de l’artemisia. La cure de fer est à prendre en même temps que la cure d’Artemisia, pas spécialement au même moment de la journée. IL n’y a pas de contre-indications à prendre de l’artemisia pendant la chimio. Bien cordialement.

      Répondre
  5. Pascal

    Une de mes proches a subi une chimio avec un traitement préalable d’une semaine d’Artemisia + fer. Le traitement d’Artemisia + fer a été continué pendant la chimio. Les résultats sont absolument spectaculaires: plus besoin d’apport en oxygène, reprise de l’activité sportive … L’Artemisia était prise en une fois le matin ( 17 capsules de 400 mg d’une concentration de 30:1 pour un poids de 60 Kg ) avec une capsule de fer ( bisglycinate). La précédente chimio sans Artemisia n’avait pas donné de bon résultat.

    Répondre
  6. Montagner

    Bonsoir,
    J’ai été opérée fin août d’une lobectomie supérieure droite ,plus d’un curage ganglionnaire. Le chirurgien m’a dit « avoir tout enlevé » .il m’avait préconisé  » de la chimio de confort  » ( sic ), mais j’avais refusé.
    Mon médecin étant persuadée que ce  » cancer » ( ?) Ne pouvait pas s’en tenir là… J’ai eu droit à un scanner cérébral, et abdominal/thoracique, … D’où tout était  » normal »…
    D’où petscan…. où à été découvert  » une adénopathie rétro claviculaire droite…
    La chimio et/ou la radiothérapie…me terrifient…. physiquement et psychologiquement….je ne donne pas de round-up aux plantes de mon jardin… Pour moi… c’est pareil.
    Je suis donc en recherche….d’autres moyens alternatifs…
    Et je viens de lire cette information sur cette plante, l’armoise annuelle, en ajoutant du fer ,( c’est cela ) qui aurait des vertus anti cancéreuse.
    Que dois je faire ? Concrètement pour essayer ce  » protocole » où dois je m’adresser ?
    Je vous serais infiniment reconnaissante de votre réponse.
    Je suis une grand mère de 71 ans, qui a encore envie de voir grandir et aider les 2 petits enfants, ainsi que ma fille, et ne pas laisser tomber tout de suite mon compagnon…
    Très cordialement
    Catherine Montagner

    Répondre
  7. hervieu

    bonjour,
    je pars en asie du sud est pour 6 mois dans 1 mois. je ne souhaite pas prendre les médicaments anti paludéens vu les innombrables polémiques sur leurs effets secondaires. apparemment l’artémisine ne s’utilise pas en prévention… j’ai fais quelques recherches et je me demande si l’utilisation d’huiles essentielles (notamment tropic’ aroma) en prévention pour renforcer mon système immunitaire et en cas d’infection utilisé artemisia. ou alors artemisia pendant toute la durée du séjour en cas d’infection?

    Répondre
  8. Alexandre

    Bonjour,
    Vous indiquer qu’il est préférable de ne pas associer d’anti-oxydants à ce traitement, or les comprimés feralim de Lorica contiennent des anti-oxydants et notamment des vitamines B2, B6, B9, B12 et C. Pouvez-vous l’éclairer sur cette recommandation de M Dogna?
    Que pensez-vous d’utiliser les gélules de fer chélaté (bisglycinate) de Nutrixeal?
    Merci d’avance,

    Répondre