La transpiration excessive : Comment l’expliquer ?

La transpiration excessive

La sueur est un liquide organique tout comme le Sang et le Qi, ce sont les substances principales du corps. Celle ci fait partie des liquides nécessaires au bon fonctionnement du corps et permet la régulation de la température corporelle, elle a également un rôle dans les défenses de l’organisme.

Les causes de la transpiration excessive

La transpiration spontanée peut être due à une attaque externe par le vent au cours des maladies, à cause de l’agression par le froid. Du fait de l’insuffisance du yang, elle est souvent accompagnée d’un refroidissement du corps et des membres, d’une distension abdominale, de selles molles ou de selles contenant des aliments non digérés et d’un teint blême ; Celle-ci n’est provoquée par aucune des causes habituelles : l’effort, la chaleur saisonnière, la ménopause, le port de vêtements épais…

La transpiration nocturne apparaît durant le sommeil. Ce type de transpiration est souvent dû à la déficience du yin : Celle-ci entraîne une augmentation de yang qui se transforme en chaleur, produisant de la sueur car il pousse les liquides vers l’extérieur. On observe fréquemment cette transpiration dans les syndromes d’insuffisance du yin, du cœur et du Rein.

La transpiration des mains, des pieds et de la région précordiale : Si cette transpiration est peu abondante, et qu’elle n’est associée à aucun autre symptôme, elle n’est pas pathologique. Mais si elle est abondante et qu’elle est accompagnée de certains signes plus généraux, c’est une transpiration pathologique. On la rencontre souvent en cas d’humidité et de chaleur de la rate et de l’estomac, d’insuffisance du yin ou d’insuffisance du sang du cœur.

Si la sueur apparaît à gauche ou à droite chez un patient adulte ou impatient adulte, c’est un signe précurseur d’apoplexie.

Quels sont les organes qui impactent la transpiration ?

Une transpiration excessive peut entrainer des palpitations du fait de l’utilisation importante du Qi et du sang du cœur. En effet, les personnes transpirant anormalement ont généralement une déficience du cœur.

Le poumon : Le Poumon gouverne le Qi et domine l’ouverture et la fermeture de la peau, pendant que le Qi défensif protège la surface de la peau. Le Qi défensif et le Qi nourricier contrôlent la transpiration ensemble. Lorsqu’un vent externe envahit la surface de la peau, une dysharmonie peut se créer entre les Qi de ces organes. Cela entraine un relâchement du lien entre la peau et les muscles ce qui favorise l’apparition de la transpiration excessive. Le Qi du Poumon ventile la surface de la peau et est responsable de la protection du corps des attaques extérieurs. Lorsque le Qi du Poumon est faible, il n’arrive plus à assumer ces fonctions, l’ouverture et la fermeture de la peau ne se fait plus correctement et s’ensuit une transpiration spontanée excessive.

Le Cœur : L’effort excessif peut endommager le Cœur et le Sang. Un usage excessif du sang par le corps diminue la capacité du Sang à nourrir le Cœur. Cette situation provoque l’apparition de la transpiration excessive. En effet, on considère en médecine traditionnelle chinoise que le Sang et la sueur ont la même source, dans la mesure où ils sont tous deux reliés au Cœur. Ainsi, la transpiration prolongée blesse le Sang de telle sorte à rendre le Sang du Cœur encore plus déficient et apparait alors la transpiration excessive.

Transpirer est-il réellement bon ?

Trop transpirer est aussi mauvais que de ne pas assez transpirer.

L’énergie, le sang, et les liquides organiques auxquels appartient la sueur, sont des substances précieuses qu’il convient de conserver plutôt que de disperser à outrance.

En effet, la sueur contient bien plus de sels minéraux que de déchets. Or, lorsque l’on transpire excessivement, nous éliminons une très grande quantité de minéraux qui sont essentiels notre santé.

Donc plus nous transpirons, plus nous affaiblissons notre cœur. C’est ainsi que nous voyons malheureusement des sportifs de haut niveau, pratiquant leur activité dans la chaleur, faire des arrêts cardiaques fatals.

Comment contrôler une sueur excessive ?

  • Transpirations acides : Contrôler l’état des reins
  • Transpiration des aisselles : Contrôler l’état du foie et de la vésicule biliaire.
  • Transpirations épuisantes : Rechercher des infections.
  • Transpirations fébriles : Rechercher des infections.
  • Transpirations fétides : Contrôler l’état du foie.
  • Transpirations froides : Pensez à revitaliser les organes internes.
  • Transpirations génitales : Assainir le foie, le méridien du foie, les organes génitaux internes et externe.
  • Transpirations huileuses : Renforcer la structure (nourrir le Yin)
  • Transpirations de la ménopause : Pensez à la substitution hormonale ou au contraire à calmer l’activité de l’hypothalamus et de l’hypophyse.
  • Transpirations nocturnes : Recherchez un épuisement hormonal
  • Transpirations des pieds : Contrôler l’état du tube digestif.
  • Transpirations salées : Contrôler l’état du rein, de la vessie et du plancher pelvien.
  • Transpirations de la tête : Contrôler l’état de l’estomac.
  • Transpirations unilatérales : Contrôler l’état de la vésicule biliaire.

L’absence de transpiration n’est jamais un motif de consultation, pourtant elle peut traduire un déséquilibre qui se manifeste par des poches sous les yeux, de la lourdeur des pieds/chevilles et jambes, voire des œdèmes.

La Médecine Traditionnelle Chinoise vise à renforcer l’organisme afin que celui-ci retrouve sa capacité naturelle à réguler l’ouverture et la fermeture des pores de sa peau. La prise de plantes donnera des résultats rapides et durables.

MES CONSEILS EN PHARMACOPÉE CHINOISE

Astragale pharmacopée chinoise BimontLe complément Astragale

Astragale est un tonique du Qi de la Rate et du Qi du Poumon, Elle contribue à consolider le Biao et à arrêter la transpiration.

Conseil d’utilisation : 3 gélules par jour (matin et midi) pendant 2 mois minimum.

 

Liu Wei Di Huang PianLe complément Liu Wei Di Huang Pian

Liu Wei Di Huang Pian nourrit le Yin des Reins et est conseillé en cas de transpirations nocturnes et troubles de la ménopause. A utiliser en complément de Sommeil et Moral, An Shen Bu Xin Pian et Confort féminin.

Conseil d’utilisation : De 6 à 8 gélules par jour, à répartir matin et midi, pendant 1 mois minimum.

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Un commentaire sur “La transpiration excessive : Comment l’expliquer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *